Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Périgueux : Antoine Audi propose une fusion avec les communes limitrophes

vendredi 28 août 2015 à 17:55 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord

Le maire "Les Républicains" de Périgueux Antoine Audi veut faire grandir sa ville. Ce vendredi il a présenté un projet de fusion avec Champcevinel, Coulounieix-Chamiers, Marsac et Trélissac.

Antoine Audi maire Perigueux
Antoine Audi maire Perigueux © Radio France - Benjamin Fontaine

Alors que Boulazac, Atur et Saint-Laurent-sur-Manoire viennent de lancer un grand projet de fusion qui pourrait aboutir d'ici la fin d'année, le maire de Périgueux propose lui aussi à ses voisins de se rassembler autour de sa ville.

L'objectif d'Antoine Audi est de faire de son agglomération une grande ville de 52.000 habitants. "Nous pourrions passer un nouveau seuil et gagner de nouvelles dotations" explique le maire. C'est pour cette raisson qu'il a sollicité ses collègues de Champcevinel, Marsac-sur-l'Isle, Trélissac et Coulounieix-Chamiers.

D'après Antoine Audi "ces quatres communes entretiennent avec la ville des relations qui vont bien au-delà du simple voisinage. Nous sommes dans un continuité urbaine qui fait de cet ensemble un vrai bassin de vie". Le maire évoque par exemple le golf qui s'étend sur la commune de Marsac.

Francis Colbac opposé à cette idée de fusion

A Coulounieix-Chamiers, Jean-Pierre Roussarie dit pour l'instant ne voit, pour l'instant, "que des avantages" à cette fusion, mais il veut d'abord évoquer le sujet avec son conseil municipal avant de se prononcer. Selon lui, la mutualisation des moyens aurait un véritable interêt, notamment pour le parc de logements sociaux de sa commune.

Contrairement à lui, Francis Colbac, maire de Trélissac est opposé à ce projet. "Antoine Audi réalise là un coup politique. Il ne faut pas oublier qu'il est candidat aux élections régionales." Pour l'élu communiste la mutualisation existe déjà avec le Grand Périgueux. "Nous travaillons en commun pour le ramassage des ordures ou les bus par exemple."

Maire de Champcevinel, le socialiste Christophe Lecomte a une réponse très simple : "je ne suis pas favorable pour des raisons philosophiques, Champcevinel a sa personnalité et les citoyens ne m'ont pas élu pour la faire disparaîtr e et puis économiquement ça ne tient pas la route."

  Vendredi soir, le maire de Marsac-sur-l'Isle n'avait pas été contacté par Antoine Audi, mais il se disait lui aussi opposé à cette idée de fusion.

Le maire de Périgueux a invité ses collègues à une réunion mi-septembre pour évoquer ce sujet.

Audi fusion Perigueux / SON