Politique

Périgueux : le maire sortant Michel Moyrand contraint à un second tour

Par Nacime Rahoui, France Bleu Périgord dimanche 23 mars 2014 à 19:22

Michel Moyrand (à droite sur la photo) contraint à un second tour
Michel Moyrand (à droite sur la photo) contraint à un second tour © Radio France

À Périgueux, le maire sortant Michel Moyrand se voit contraint de disputer un second tour. Il sera opposé au candidat de l'UMP Antoine Audi dimanche prochain. Jean-Paul Daudou, le candidat divers droite qui était en mesure de se maintenir pour le deuxième tour a décidé de se retirer. L'issue du scrutin s'annonce indécise.

Michel Moyrand n'a pas réussi son pari. Le maire sortant de Périgueux, qui brigue un deuxième mandat, espérait l'emporter dès le premier tour des municipales. Avec 46,62% des suffrages exprimés, il termine en tête, mais se voit contraint de disputer un deuxième tour dimanche prochain. Il assure ne pas être déçu.

La réaction de Michel Moyrand

Jean-Paul Daudou se retire

Deuxième derrière Michel Moyrand, le candidat de l'UMP Antoine Audi est crédité de 39,53% des voix. Jean-Paul Daudou, le troisième homme de cette élection et candidat divers droite receuille lui 13,85% des suffrages. En position de se maintenir pour le second tour, ce dernier a décidé de se retirer au profit d'Antoine Audi, même s'il ne le dit pas ouvertement : "J'appelle mes électeurs à voter contre Michel Moyrand, comme ils ne sont pas idiots, ils comprennent pour qui voter...".

La réaction de Jean-Paul DAUDOU

Une question d'arithmétique

L'issue du second tour risque d'être très indécise. Car comme l'observe Jean-Paul Daudou, "la droite est majoritaire". Si on additionne les scores au premier tour des deux candidats de droite (Daudou et Audi), on obtient 53,38%. Pour Michel Moyrand, "l'arithmétique en politique n'existe pas". Le Maire sortant estime qu'il y a encore des réserves de voix, notamment chez les abstentionnistes. "J'ai une semaine pour aller chercher 350 voix" estime-t-il.

Du côté d'Antoine Audi, on reste prudent. L'amateur de rugby reprend la métaphore sportive : "Quand on mène à la mi-temps, ça ne sert à rien".

Antoine Audi. - Radio France
Antoine Audi. © Radio France

La réaction d'Antoine AUDI