Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Périgueux : les listes de gauche réussissent leur fusion

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord

Les trois listes de gauche à Périgueux ont réussi leur fusion pour le second tour. La socialiste Delphine Labails, Hélène Reys avec son collectif citoyen et l'écologiste François Carême présenteront une liste commune le 28 juin. Leur trois listes avaient cumulé 36,4% des voix au premier tour

Hélène Reys, Delphine Labails et François Carême
Hélène Reys, Delphine Labails et François Carême © Radio France - Harry Sagot

Les négociations ont abouti ce week-end entre les trois têtes de listes de gauche de Périgueux, qui fusionnent pour le second tour des municipales : Hélène Reys (11,68 % des voix au premier tour avec le collectif citoyen) et François Carême (EELV, 7,34 %) se retrouveront derrière la socialiste Delphine Labails, qui était arrivée à la deuxième place avec  17,37 % des suffrages, derrière le maire sortant Antoine Audi (LR).

Le collectif citoyen d'accord pour l'alliance à 65%

Le collectif de gauche qui portait Hélène Reys s'est exprimé samedi sur l'alliance et le projet : 65% des 104 votants les ont approuvé.  pour Hélène Reys "il fallait faire cette alliance, le risque était trop grand de laisser les manettes de la ville à la droite, quelle qu'elle soit."

Hélène Reys, satisfaite de cette alliance

L'accord prévoit la présence de 9 colistiers d'Hélène Reys dans la nouvelle liste d'union, dont 7 éligibles en cas de victoire. Mais la négociation a également porté sur le programme et sur la manière de travailler : la transition écologique, par exemple, ne sera pas entièrement confiée à un adjoint mais chacune des trois composantes de l'alliance devra avoir un élu dans le groupe de décision. Même promesse entre les alliés sur l'action culturelle, ou la solidarité.

Quatre écologistes intégré dans la nouvelle liste 

L'écologiste François Carême, avec 7,34 % des suffrages au premier tour, n'était pas en position de se maintenir, mais il fusionne avec la promesse de 4 candidats en position éligible en cas de victoire. Ce ralliement ne s'est pas passé en douceur : la nouvelle alliance a - en effet - récusé le candidat radical de gauche Lionel Pascal, parce qu'il a été délégué de la République en Marche à Périgueux pendant la présidentielle de 2017. Le PRG a  donc retiré donc son soutien à la liste de Delphne Labails après l'exclusion de son vice-président en Dordogne. 

Le Radical de gauche Lionel Pascal, furieux d'avoir été récusé pour la constitution de la nouvelle liste

Delphine Labails majoritaire dans la nouvelle liste

La nouvelle liste de 35 noms (et 2 suppléants) sera déposée mardi à la préfecture. En cas de victoire, les anciens colistiers de Delphine Labails resteront majoritaires dans l'alliance, avec au moins 13 sièges d'élus. À la tête de cette nouvelle liste, Delphine Labails se dit "ravie de cette alliance, il fallait que nous partions rassemblés pour construire une alternance à gauche"

Delphine Labails se déclare "ravie" de cette nouvelle alliance à gauche

Deux autres listes seront en lice le 28 juin à Périgueux : celle du maire sortant Antoine Audi (LR) en tête au premier tour avec 19,15 % des voix exprimées, et la coalition formée cette semaine autour de Patrick Palem (LREM) avec des colistiers de l’ancien maire socialiste Michel Moyrand, et les indépendants Laurent Rouquié et Elisabeth Dartencet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu