Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Perquisition chez France Insoumise : le Toulousain Manuel Bompard comparaît jeudi aux côtés de Jean-Luc Mélenchon

-
Par , France Bleu Occitanie

Le procès de six responsables de la France Insoumise pour leur comportement lors de la perquisition du siège du parti en octobre 2018 se tient en fin de semaine. A la veille de l'audience l'eurodéputé toulousain Manuel Bompard est l'invité de France Bleu Occitanie ce mercredi.

Manuel Bompard, Jean-Luc Mélenchon et Alexis Corbière. Trois des six responsables de la France Insoumise jugés jeudi pour intimidation, rebellion et provocation.
Manuel Bompard, Jean-Luc Mélenchon et Alexis Corbière. Trois des six responsables de la France Insoumise jugés jeudi pour intimidation, rebellion et provocation. © Maxppp - Vincent Isore

Toulouse, France

"Ma personne est sacrée! (...) La république c'est moi!" Ce coup de sang de Jean-Luc Mélenchon face à un policier et un gendarme il y a presque un an (octobre 2018) a fait le tour des télés, des radios et du net. Le leader de la France Insoumise était hors de lui parce qu'on lui refusait l'accès au siège de son parti pendant une perquisition. Il finira par y entrer de force.

"Justice politique" et "récit construit sur des images montées"

Le tribunal correctionnel de Bobigny va juger pendant deux jours (jeudi et vendredi) Jean-Luc Mélenchon et cinq de ses proches au sujet de cette perquisition mouvementée.  Le chef des Insoumis, le député européen Manuel Bompard, les députés Alexis Corbière, Bastien Lachaud ou encore le conseiller d’Etat Bernard Pignerol et l’attachée de presse du parti Muriel Rozenfeld sont poursuivis pour "intimidation, rébellion et provocation contre l'autorité judiciaire". En clair : avoir hurlé sur des enquêteurs et le procureur, et contesté la perquisition. L'intervention de la justice ce matin-là était effectuée dans le cadre de deux enquêtes ouvertes pour emplois fictifs au parlement européen (l'affaire des assistants parlementaires) et pour soupçon d'irrégularités sur les comptes de campagne de la présidentielle de 2017. L'enquête sur les emplois fictifs au parlement européen venant d'une dénonciation de l'eurodéputé FN de l'époque Sophie Montel.

Jean-Luc Mélenchon parle d'un "procès politique" et d'une "justice politique". Dans la dernière édition du Journal du Dimanche, il a mis en cause la toulousaine et ministre de la justice Nicole Belloubet. 

Manuel Bompard directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon en 2017 est devenu depuis député européen. C'est depuis Strasbourg qu'il répondra à nos questions ce mercredi à 8h15 sur France Bleu Occitanie 

Choix de la station

France Bleu