Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Perspectives 2020 : les élections municipales dans le Nord Franche-Comté

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

L’actualité politique en 2020 sera marquée par les élections municipales des 15 et 22 mars. Un scrutin analysé par Philippe Breton, professeur de Sciences-Po à Strasbourg est notre politologue sur France Bleu Belfort-Montbéliard

Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020
Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020 © Radio France - Stéphanie Berlu

Les élections municipales ont lieu les 15 et 22 mars 2020. Le maire reste l'élu le plus populaire auprès de 63% des Français selon un récent sondage Odoxa-CGI. Avant le scrutin dans le Territoire-de-Belfort, analyse du politologue Philippe Breton, professeur de Sciences-Po à Strasbourg,

Depuis l'élection d'Emmanuel Macron, un nouveau parti, la République En Marche, est apparu dans le paysage politique. Est-ce que pour ces élections municipales, le parti majoritaire peut faire sa place et briguer des mairies ?

PB : C’est vrai que le contexte est particulier. Ce sont les premières élections locales après le grand séisme des présidentielles ou effectivement ce nouveau parti s’est retrouvé au deuxième tour face au Rassemblement National. Et le paradoxe de ces élections municipales qui s’annoncent, c’est que ces deux partis finalistes de l’élection présidentielle, sont ceux qui ont le plus de mal à former des listes aux municipales. Le cas de Belfort en est un exemple, puisque la République En Marche a fait exploser la gauche sans finalement réussi à avoir un candidat qui ait une parfaite légitimité.

Au niveau national, la droite est en pleine reconstruction, mais est-ce qu'au niveau local, elle est en mesure de conserver ses mairies comme à Belfort et Montbéliard par exemple ?

PB : En fait, lorsqu'il y a des personnalités fortes, ça peut passer parce que l’étiquette passe souvent derrière. Sinon, je crains que les difficultés  que rencontrent Les Républicains se traduisent sur le terrain et qu’un certain nombre de son électorat continue à être aspiré par la République En Marche.

Une fois encore, la gauche partira divisée un peu partout, même si chacun appelle au rassemblement.

PB : C’est un handicap évidemment très fort pour la gauche. Le Parti Socialiste est un parti qui est sur une pente très descendante. Il exclut à tour de bras de vieux militants et de vieux élus y compris municipaux. Quant à la France Insoumise, on sait qu’elle est confrontée aussi à de grandes difficultés sur le terrain, et qu’elle a du mal à se positionner comme une alternative à gauche, donc la gauche est à mon sens en danger pour ces élections municipales.

Selon un récent sondage Odoxa pour France Bleu, la sécurité et l'environnement sont en tête des préoccupations des Français pour ces élections municipales, ça vous étonne ?

PB : Non, car la question de la sécurité revient souvent dans les élections locales parce que c’est de l’ordre du quotidien. Dans les petites villes ou les villes moyennes, les demandes qui sont faites aux maires sont d’abord des demandes de sécurité car les gens sont très irrités au quotidien par les actes de violences et de délinquances, et le maire et le premier interlocuteur de la sécurité. La question de l’environnement est aussi très présente, pas uniquement à cause du réchauffement climatique, mais aussi à cause des problèmes de pollution que les gens subissent dans leur vie de tous les jours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu