Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Philippe Gosselin, député LR de la Manche : "Le gouvernement se prend les pieds dans le tapis"

jeudi 4 octobre 2018 à 8:49 Par Anthony Raimbault, France Bleu Cotentin

Invité de France Bleu Cotentin ce jeudi, Philippe Gosselin le député Les Républicains de Saint-Lô commente la spectaculaire démission de Gérard Collomb du Ministère de l'Intérieur.

Pour Philippe Gosselin, député LR de la Manche, le gouvernement se prend les pieds dans le tapis avec l'affaire Collomb
Pour Philippe Gosselin, député LR de la Manche, le gouvernement se prend les pieds dans le tapis avec l'affaire Collomb © Maxppp - Christophe Petit Tesson

- Quand on est dans un autre camp politique, on regrette cette situation pour le pays ou on se frotte les mains en vue des prochaines élections ? 

Je vous le dis franchement, si on était à quelques mois d’une élection présidentielle ou d’une échéance importante, je ne vous dis pas qu’on ne se frotterait pas les mains ! Le pouvoir se prend lui-même les pieds dans le tapis, il n’y a même pas besoin de le pousser à la faute. Dix-huit mois après l’élection présidentielle et les législatives, on est dans une ambiance de fin de règne. 

- Une « ambiance de fin de règne », pourtant votre parti les Républicains n’arrive que 3e des Européennes de mai 2019 dans un dernier sondage. Comment vous l’expliquez ? Mauvaise stratégie, ou vous avez misé sur le mauvais candidat avec votre patron LR Laurent Wauquiez ? 

Les élections européennes paraissent  encore très loin. Si nous nous ne sommes pas en santé exceptionnelle et je n’ai pas la prétention d’être tonitruant. On a eu un choc énorme il y a quelques mois et on ne se remet pas en selle comme ça. L’opposition doit être crédible et être force de proposition. Aujourd’hui, tout cela se reconstitue peu à peu. Maintenant, on voit bien que le mur de la majorité se lézarde.  

"Il ne faut pas passer à une VIe République"   

- Etes-vous favorable à un Ministre de l’Intérieur Les Républicains ? 

Si on était dans un gouvernement d’union nationale pourquoi pas. Aujourd’hui, ce n’est pas la formule qui semble être retenue par le Président de la République. Il peut y avoir des débauchages ou des ambitions personnelles chez des responsables de droite. Ça n’en fait pas pour autant des pestiférés si le contrat de gouvernement est clair. Mais on ne voit pas aujourd’hui pourquoi les Républicains iraient voler au secours d’un gouvernement qui se prend lui-même les pieds dans le tapis. 

- Aujourd’hui, c’est le 60e anniversaire de la Ve République. Un sondage France Info indique que plus d’un français sur 2 (56%) n’est plus attaché à ce système. Est-ce qu’on doit passer à une VI République ? 

Il ne faut surtout pas passer à une VIe République. Ce qui se passe aujourd’hui nous montre qu’on a la chance exceptionnelle d’avoir des institutions qui sont stables dans un environnement international instable. Alors, qu’à la marge on modifie un peu la Constitution…   D’ailleurs nos concitoyens ne savent pas vraiment ce qu’ils veulent des institutions modifiées. On est dans l’air du temps où il faut tout bouger, mais je crois qu’on n’a pas intérêt à bouger tout cela d’une main tremblante.