Politique

Philippe Loiseau, élu FN, sanctionné pour absentéisme au conseil régional Centre-Val de Loire

Par François Guéroult, France Bleu Orléans et France Bleu Touraine mardi 18 avril 2017 à 7:17

Philippe Loiseau, lors de la "convention Marine 2017 sur la politique animale", à Paris en octobre dernier
Philippe Loiseau, lors de la "convention Marine 2017 sur la politique animale", à Paris en octobre dernier © Maxppp - Thomas Padilla

Philippe Loiseau, tête de liste Front National en décembre 2015 en région Centre-Val de Loire, n'a plus mis les pieds au conseil régional depuis plus d'un an, trop occupé par son mandat de député européen. Il a déjà été sanctionné à 4 reprises pour absentéisme mais refuse à ce jour de démissionner.

En mai 2015, Philippe Loiseau était choisi par le Front National pour mener la liste du FN aux élections régionales de décembre en région Centre-Val de Loire. Il avait pourtant démissionné de son mandat de conseiller régional un an auparavant pour devenir député européen, tout en restant conseiller municipal de Lucé et conseiller communautaire à Chartres, en Eure-et-Loir. Il s'en expliquait en juin 2015 au micro de France Bleu Orléans :

"Marine Le Pen m'a demandé de servir mes amis frontistes en Région" affirmait Philippe Loiseau en juin 2015

De fait, en janvier 2016, un mois après les élections régionales (le FN finit 3ème, avec 30% des voix), Philippe Loiseau démissionne de la ville de Lucé pour redevenir conseiller régional, tout en restant député européen. Conseiller régional, oui, mais qui s'illustre par son absentéisme.

Déjà santionné à 4 reprises

Le règlement intérieur de la région Centre Val de Loire est clair : au-delà de 30% de taux d'absentéisme, l'indemnité du conseiller régional est divisé par 2, la sanction est prise chaque trimestre. Pour Philippe Loiseau, pas besoin de calcul savant : la dernière présence de l'élu Front National dans l'hémicycle régional remonte au 18 février 2016 ! Très logiquement, il a donc déjà été sanctionné à 4 reprises, et une 5ème sanction sera sans doute prononcée à son encontre le mois prochain. La perte financière pour lui n'est pas très importante : contrairement à ses collègues, son indemnité de conseiller régional ne s'élève qu'à 250 euros car il touche déjà + de 12 000 euros bruts en tant que député européen (il est soumis à ce qu'on appelle "l'écrêtement des indemnités"). Outre l'aspect éthique, l'absentéisme de Philippe Loiseau est en totale contradiction avec ce qu'il disait le soir des résultats des régionales, en décembre 2015 :

"Notre handicap, c'est notre manque d'implantation locale" disait Philippe Loiseau pour expliquer la défaite du FN aux régionales 2015

Philippe Loiseau explique que les sessions à la Région ont lieu en même temps que celles du Parlement européen, et qu'il ne peut pas être partout. Il n'écarte pas l'idée de démissionner un jour de son mandat de conseiller régional, mais sa décision n'est pas prise, a-t-il confié récemment au site Apostrophe45.fr.