Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Philippe Lottiaux (FN) critique Avignon pour rejoindre le Var

mercredi 29 mars 2017 à 18:56 Par Philippe Paupert et Daniel Morin, France Bleu Vaucluse

Le futur ex-conseiller municipal FN d'Avignon confirme qu'il quitte Avignon. Philippe Lottiaux sera candidat aux législatives dans le Var. Il critique sévèrement le bilan de mi-mandat de la maire socialiste dans l'émission Rue De La République

Philippe Lottiaux (FN) entouré de Daniel Morin (France Bleu Vaucluse ) et Marc Michel Lesueur (Vaucluse Matin)
Philippe Lottiaux (FN) entouré de Daniel Morin (France Bleu Vaucluse ) et Marc Michel Lesueur (Vaucluse Matin) - Patrick Roux - Vaucluse Matin

Avignon, France

Pendant la campagne électorale municipale de 2013, Philippe Lottiaux avait déclaré : "Je suis bien décidé à m'installer durablement à Avignon". Dès les premiers mots de l'émission Rue De La République sur France Bleu Vaucluse, Daniel Morin a rappelé à l'élu Front national qu'il est aujourd'hui candidat aux législatives... dans le Var !

Philippe Lottiaux assure qu'il avait "cru s'installer à Avignon" mais le directeur de cabinet du maire FN de Fréjus se sent "écartelé entre Avignon et le Var". Il pensait "pouvoir le faire mais c'est compliqué. J'aurais pu devenir ce que j’exècre au plus haut point : un homme politique qu'on voit sur les marchés au moment des élections et qu'on ne voit pas entre les scrutin. J'aurais pu devenir un Dufaut bis, un homme politique qui parle beaucoup mais qui ne sert pas grand chose".

Philippe Lottiaux confirme qu'il démissionne au mois de juin du conseil municipal d'Avignon et du conseil communautaire du Grand Avignon. A 50 ans, Philippe Lottiaux confie qu'il croit à un équilibre entre "vie personnelle et vie politique. Je n'arrive pas à le gérer. La seule solution, c'est de me recentrer dans le Var. Ma présidente m'a fait l'honneur de m'investir aux législative dans le Var. On n'est pas venu me chercher."

Bilan de mi-mandat de Cécile Helle: la trajectoire n'est pas bonne

Philippe Lottiaux (FN) critique les grands engagements de la municipalité socialiste d'Avignon. Le futur ex-conseiller municipal fait la différence avec la gestion au quotidien : "Les travaux des écoles, l'enfouissement des conteneurs d'ordures, c'est la gestion courante que des élus FN auraient pu faire. On n'a pas fait d'opposition systématique car nous aurions fait la même chose."

Philippe Lottiaux se montre critique sur les grands projets: "Est-ce que ce qu'on va faire demain à la prison Saint Anne est le plus pertinent ? A mon avis, non. Est-ce que ce qu'on va faire demain à la prison Saint Anne est le plus pertinent? A mon avis, non."

La critique de l'élu FN d'Avignon est plus sévère lorsqu'il tente un bilan de mi-mandat de la municipalité socialiste : "est-ce qu'aujourd'hui on a résolu les problèmes du quotidien des Avignonnais? Est-ce que les Avignonnais se sentent plus en sécurité aujourd'hui qu'il y a trois ans ? Je n'en suis pas sûr. Est-ce que les Avignonnais ont l'impression que la ville est plus propre aujourd'hui qu'il y a trois ans ? Je n'en suis pas sûr. Est-ce que la ville est plus attirante avec une attraction économique renforcée ? Je n'en suis pas sûr."

Philippe Lottiaux estime que le tourisme est une "locomotive" pour Avignon. Il estime que qu'il fallait "attirer le tourisme d'affaires au Palais des Papes, utiliser différemment l'ancienne prison d'Avignon". Pour rénover le stade nautique, Philippe Lottiaux préconise une "délégation de service public pour consacrer ailleurs les moyens".

Enfin, Philippe Lottiaux (FN) se dit partisan d'un "plan Marshall" pour "faire comme à Toulon : classer le centre-ville en zone franche urbaine pour faire revenir commerces et professions libérales".