Politique

Philippe Madrelle (PS) : "On ne s'attendait pas à une telle défaite"

Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde mardi 25 mars 2014 à 10:31

Philippe Madrelle, le président du Conseil Général de la Gironde
Philippe Madrelle, le président du Conseil Général de la Gironde © Maxppp

Le président socialiste du Conseil général de Gironde a dit tout haut ce matin sur France Bleu Gironde ce que beaucoup d'élus girondins pensent tout bas depuis dimanche soir : on s'attendait à une déroute mais pas si importante.

Le président du Conseil général explique cette défaite de son parti par la lenteur des réformes engagées par le gouvernement.

"Les gens attendaient des réformes beaucoup plus rapides." — Philippe Madrelle

Lui qui se retrouve fragilisé avec la défaite dès le premier tour de son fils Nicolas à Carbon-Blanc et surtout de sa garde rapprochée au Conseil général (Vincent Nucy à Salles, Jacques Fergeau à Saint-Jean-d'Illac, Christian Gaubert à Lanton), estime qu'il ne s'agit absolument pas d'un signal d'alerte pour lui.

"La fin du système Madrelle ? Ce sont les jaloux qui le disent, quand on est un politique on n'est jamais vraiment mort." — Philippe Madrelle

Philippe Madrelle: "Je pense que le second tour sera moins difficile".