Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Dans les coulisses de la préparation des enveloppes électorales à Reims

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

À une semaine du premier tour des municipales 2020, l'heure est à la mise sous pli, c'est-à-dire la préparation des enveloppes électorales que reçoivent les électeurs avant chaque scrutin. Pour cette élection locale, la préfecture de la Marne délègue cette opération à la ville de Reims.

À Reims, 98.500 enveloppes vont être distribuées avant le premier tour du 15 mars
À Reims, 98.500 enveloppes vont être distribuées avant le premier tour du 15 mars © Radio France - Stéphane Maggiolini

C'est une véritable fourmilière qui s'active ce samedi matin dans cette salle de la ville de Reims (Marne). 250 volontaires, employés à la municipalité, sont sur le pont pour une opération de "mise sous pli". Derrière ce nom un peu barbare ce cache en réalité l'enveloppe marron que reçoit chaque électeur avant un scrutin électoral. Le rôle de ces volontaires est d'assurer leur préparation et leur expédition dans les temps.

"Il y a ceux qui regroupent les bulletins, celui qui met dans l'enveloppe et celui qui la colle. Je fais ça pour l'argent et aussi pour rendre service il faut bien que quelqu'un le fasse. On est entre collègues, il y a une bonne ambiance", décrivent trois des 250 volontaires. Chacun d'entre eux est rémunéré à hauteur de 27 centimes par enveloppe.

"Quoi qu'il arrive il y aura des enveloppes incomplètes"

Aucune pression pour ces agents de la municipalité en cas d'erreur car toutes les enveloppes ne sont pas vouées à être complètes. "Monsieur Ludot a décidé de ne pas mettre à disposition ses bulletins de vote et de les réserver pour le bureau de vote le jour de l’élection. Madame El Haoussine ne nous a fait parvenir 20.000 circulaires (programmes) donc effectivement tout le monde n'en aura pas. Il y a souvent des question de coût, certains candidats n'ont pas le budget pour imprimer le nombre de documents nécessaires. Après, nous avons trois candidats pour lesquels les documents ont été invalidés par la commission de propagande. Leurs bulletins ne seront pas dans les enveloppes mais bien dans les bureaux de vote, une fois réimprimés. Quoi qu'il arrive il y aura des enveloppes incomplètes", explique Véronique Visneux, chargée des élections à Reims.

Au total, 98.500 enveloppes sont à préparer. Une fois fermées elles sont rangées dans des cagettes puis transportées par camion jusqu'à la Poste. Elles seront ensuite expédiées vers au domicile de chaque électeur. Pour un scrutin national, ou européen, la mise sous pli est gérée par la préfecture. Pour les municipales, elle délègue cette tâche aux communes, à condition que celles-ci aient les moyens de l'assurer.

Les programmes et bulletins des candidats sont glissés dans l'enveloppe. - Radio France
Les programmes et bulletins des candidats sont glissés dans l'enveloppe. © Radio France - Stéphane Maggiolini
250 volontaires ont passé leur samedi à préparer les enveloppes - Radio France
250 volontaires ont passé leur samedi à préparer les enveloppes © Radio France - Stéphane Maggiolini
Les enveloppes sont rangées dans des cagettes puis transportées par camion jusqu'à la poste pour être expédiées - Radio France
Les enveloppes sont rangées dans des cagettes puis transportées par camion jusqu'à la poste pour être expédiées © Radio France - Stéphane Maggiolini
Le stock des documents du premier tour, validés par la commission de propagande, fournis par les candidats. - Radio France
Le stock des documents du premier tour, validés par la commission de propagande, fournis par les candidats. © Radio France - Stéphane Maggiolini
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu