Politique

PHOTOS Gironde : Jean-Luc Gleyze est le nouveau président du conseil départemental

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde jeudi 2 avril 2015 à 15:52

Jean-Luc Gleyze, le nouveau président du Conseil Départemental de Gironde

Le maire de Captieux a été élu ce jeudi après-midi à la présidence du nouveau conseil départemental de la Gironde (ex-conseil général). Jean-Luc Gleyze s'est installé dans le fauteuil occupé pendant 36 ans par un autre socialiste, Philippe Madrelle.

"Trente-six ans, ça a été beaucoup de bonheur pour vous, euh... pour moi". C'est par ce lapsus que le président sortant, Philippe Madrelle a ouvert la séance du conseil départemental. Les soixante-six élus, représentant les trente-trois cantons de la Gironde, ont pris place dans l'hémicycle. Pour la première fois, la parité était respectée avec autant de femmes que d'hommes. Trente-six élus ont effectué leurs premiers pas dans cette assemblée.

►►►Portraits : le baptême du feu pour les nouveaux élus

►►►Vidéo : les enseignements des élections départementales

Trois candidats se sont présentés pour le poste de président de l'assemblée départementale : le socialiste Jean-Luc Gleyze (élu du Sud-Gironde), l'UMP Jacques Breillat (élu des Côteaux de Dordogne) et le Front National Grégoire de Fournas (élu du Nord-Médoc).

A 15h25, les résultats du vote ont été proclamés. Jean-Luc Gleyze a obtenu 44 voix contre 20 à Jacques Breillat et 2 à Grégoire de Fournas. Jean-Luc Gleyze est à ce moment là donné une longue accolade à Philippe Madrelle sous les applaudissements. Il a ensuite pris la parole. Extraits.

"Il s'agit d'un instant inédit. Pour de nombreux élus parmi vous, pour Philippe Madrelle, mais aussi pour moi. Nous avons vécu un changement majeur au delà même du changement de nom de notre collectivité. Nos cantons ont été recomposés, parfois de façon radicale, et nous représentons chacun des cantons qui font peu ou prou la même taille. Nous avions jusqu'à présent 12 femmes, c'est à dire qualité et parcimonie. Nous aurons désormais qualité et quantité. 

"Je suis le fruit de l'ascenseur social, du temps où il suffisait qu'on l'appelle pour qu'il arrive"

Pour ma part, je suis le fruit de l'ascenseur social, fils d'ouvrier d'une cité de Captieux. Vous me permettrez d'avoir une pensée pour mes parents qui m'ont inculqué des valeurs de travail, d'implication. Elles me seront utiles pour conduire la Gironde. Je veux dire à ma mère, ce jour de son anniversaire, qu'elle peut être fière de mon éducation. Je n'oublierai pas Captieux, ce village au milieu de la pinède où je continuerai à vivre. Si je suis déchu de mon mandat de maire en ce moment même, je n'en resterai pas moins au sein du conseil municipal. 

"C'est pour moi un bouleversement de vie. J'étais il y a encore peu l'élu du pluis petit canton de Gironde, me voilà à la tête du plus grand département de France. Passer si vite de 2 mille à 1,6 millions d'habitants, c'est un régime survitaminé hors-norme".

La confiance que vous venez de me faire m'honore autant qu'elle me rend lucide. Je sais l'endurance nécessaire, les coups à recevoir, la disponibilité de chaque instant. C'est aussi pour moi un bouleversement de vie. Je sais aussi combien il faut être humble dans les fonctions que l'on occupe. Les électeurs nous confie non pas le pouvoir mais un relais démocratique que nous devons faire fructifier.

La contraction des dépenses publiques va nous contraindre de trouver de nouveaux leviers d'action. Le Département va développer la proximité de son action,au plus près des habitants. Je souhaite que l'exécutif forme un collectif, comme une équipe de rugby. Il nous faut inscrire le département dans une nouvelle modernité en phase avec son temps."

Jean-Luc Gleyze a également dressé brièvement la feuille de route de la nouvelle mandature. Il a beaucoup insisté sur la complémentarité entre les espaces urbains et les espaces ruraux . "Bordeaux est le coeur battant, le reste du département les poumons de la Gironde".

L'accolade de l'ancien au nouveau : Philippe Madrelle félicite Jean-Luc Gleyze
Jean-Luc Gleyze : "Je suis le fruit de l'ascenseur social" - Radio France
Jean-Luc Gleyze : "Je suis le fruit de l'ascenseur social" © Radio France
Jean-Luc Gleyze élu président - Radio France
Jean-Luc Gleyze élu président © Radio France
Le dépouillement des 66 bulletins - Radio France
Le dépouillement des 66 bulletins © Radio France
Les conseillers départementaux se sont succédé pour voter - Radio France
Les conseillers départementaux se sont succédé pour voter © Radio France
Jean-Luc Gleyze, le futur président, a pris place au milieu des autres élus - Radio France
Jean-Luc Gleyze, le futur président, a pris place au milieu des autres élus © Radio France
L'intervention de Philippe Madrelle à l'heure de quitter son poste de président - Radio France
L'intervention de Philippe Madrelle à l'heure de quitter son poste de président © Radio France
Les nouveaux élus réunis pour leur première séance - Radio France
Les nouveaux élus réunis pour leur première séance © Radio France

 

"Le destin a forcé le trait et m'a mené à un endroit où je ne pensais pas arriver"