Politique

PHOTOS | À Saint-Étienne les opposants à la loi Travail taguent le centre ville

Par Tescher Léo et Martin Cotta, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu mardi 17 mai 2016 à 12:34 Mis à jour le mardi 17 mai 2016 à 12:41

Des banques du centre ville de Saint-Étienne ont été taguées
Des banques du centre ville de Saint-Étienne ont été taguées © Radio France - Léo Tescher

En marge de la manifestations contre la loi Travail, des banques du centre ville et la mairie de Saint-Étienne ont été taguées par des opposants au texte.

Plus de 5000 manifestants (d’après les syndicats) et 1000 (selon la police) défilent en ce mardi dans la rue à Saint-Étienne. Le cortège est parti de la bourse du travail et doit finir place de l'hôtel de Ville. Une manifestation très surveillée après les incidents de jeudi dernier où des jeunes sont rentrés de force dans la permanence parlementaire du député socialiste Jean-Louis Gagnaire. En marge de la manifestation de ce mardi, des opposants au texte ont tagué des banques du centre ville et la mairie (voir galeries photos ci-dessous).

Un service d'ordre exceptionnel pour éviter les débordements

Le compteur-jours de l'EURO 2016 de la mairie de Saint-Étienne - Radio France
Le compteur-jours de l'EURO 2016 de la mairie de Saint-Étienne © Radio France - Léo Tescher
Les manifestants se sont retrouvés à la bourse du travail de Saint-Étienne - Radio France
Les manifestants se sont retrouvés à la bourse du travail de Saint-Étienne © Radio France - Léo Tescher
200 élèves ont décidé de bloquer le lycée Fauriel en assemblée générale - Radio France
200 élèves ont décidé de bloquer le lycée Fauriel en assemblée générale © Radio France - Léo Tescher

Action surprise à Roanne

À Roanne les manifestants ont bloqué le pont du Coteau ce matin et se sont dirigés ensuite vers l'hôtel de ville. La CGT appelle à bloquer une nouvelle fois le pont jeudi matin, et promet ensuite une action surprise.

À LIRE ÉGALEMENT :  Loi travail : "Le mot d'ordre est de criminaliser la mobilisation" (le responsable des jeunes communistes de la Loire)