Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Politique

PHOTOS - VIDÉOS - Revivez la visite du ministre de l'Intérieur en Dordogne

vendredi 15 mars 2019 à 19:14 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, était en Dordogne ce vendredi. Il a célébré les 50 ans du centre national d'entraînement de la gendarmerie, avant de visiter le commissariat de Bergerac.

Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner passe en revue les troupes au centre d'entraînement des forces de gendarmerie à Saint-Astier, en Dordogne
Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner passe en revue les troupes au centre d'entraînement des forces de gendarmerie à Saint-Astier, en Dordogne © Radio France - Antoine Balandra

Saint-Astier, France

"Sur cette place d'arme, 50 ans d'histoire vous observent". Voilà la formule lancée par le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner à Saint-Astier, en Dordogne, devant des centaines de gendarmes réunis pour l'occasion, pour l'anniversaire du centre national d'entraînement de la gendarmerie qui forme 13.000 à 15.000 stagiaires par an au maintien de l'ordre.

Christophe Castaner le ministre de l'intérieur, à Saint-Astier - Radio France
Christophe Castaner le ministre de l'intérieur, à Saint-Astier © Radio France - Antoine Balandra

Le ministre a plusieurs fois félicité les forces de l'ordre pour leur engagement et leur dévouement depuis le début du mouvement des gilets jaunes notamment.

Le ministre de l'intérieur, Christophe Castaner, à Saint-Astier aux 50 ans du CNEFG - Radio France
Le ministre de l'intérieur, Christophe Castaner, à Saint-Astier aux 50 ans du CNEFG © Radio France - Antoine Balandra

Il a d'abord passé en revue les troupes, sous une pluie fine et un ciel infiniment gris. Il était accompagné par le directeur général de la gendarmerie en France, le général Lizurey.

Christophe Castaner passe en revue les troupes à Saint-Astier, en Dordogne, au centre national d'entraînement des forces de gendarmerie - Radio France
Christophe Castaner passe en revue les troupes à Saint-Astier, en Dordogne, au centre national d'entraînement des forces de gendarmerie © Radio France - Antoine Balandra

Le ministre accompagné de son secrétaire d'Etat Laurent Nunez a remis des décorations à des gendarmes français et suisses méritants. Puis il est allé assister à un exercice de maintien de l'ordre. Avec des dizaines de faux manifestants, mais de vraies-fausses charges de gendarmes et de vrais gazes lacrymogènes. 

Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner à Saint-Astier, en Dordogne - Radio France
Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner à Saint-Astier, en Dordogne © Radio France - Antoine Balandra
Discours du ministre de l'intérieur Christophe Castaner à Saint-Astier - Radio France
Discours du ministre de l'intérieur Christophe Castaner à Saint-Astier © Radio France - Antoine Balandra

"Ce que nous avons vu ce vendredi matin, c'est exactement ce que vivent les forces de l'ordre depuis plusieurs mois maintenant. Et ici, dans ce centre d'excellence à Saint-Astier, on sait anticiper, préparer former, mais aussi doter les femmes et les hommes qui sont sur le terrain tous les samedis de doctrines d'emploi pour utiliser de la façon la plus proportionnée, la plus adaptée, les différents outils dont ils ont besoin" a dit Christophe Castaner.

Exercice de maintien de l'ordre au centre national d'entraînement des forces de gendarmerie - Radio France
Exercice de maintien de l'ordre au centre national d'entraînement des forces de gendarmerie © Radio France - Antoine Balandra

"Cet exercice,c'est la réalité subie par nos forces presque tous les samedis depuis de trop longues semaines. La violence qui s'est immiscée dans les manifestations de gilets jaunes, est totalement inacceptable" a poursuivi le ministre

Exercice de maintien de l'ordre au centre national d'entraînement des forces de gendarmerie - Radio France
Exercice de maintien de l'ordre au centre national d'entraînement des forces de gendarmerie © Radio France - Antoine Balandra

Le ministre a ensuite prononcé un discours devant les gendarmes du centre, avant de prendre la route pour Bergerac.

Exercice de maintien de l'ordre au centre national d'entraînement des forces de gendarmerie - Radio France
Exercice de maintien de l'ordre au centre national d'entraînement des forces de gendarmerie © Radio France - Antoine Balandra

L'occasion aussi pour lui de revenir sur l'usage des LBD, les fameux lanceurs de balles de défense, très contestés, notamment par les gilets jaunes, accusés de blesser les manifestants, et dont l'usage correct est enseigné à Saint-Astier. Pour le ministre, pas question de s'en passer, même si des aménagements sont envisageables dit-il.

Exercice de maintien de l'ordre au centre national d'entraînement des forces de gendarmerie - Radio France
Exercice de maintien de l'ordre au centre national d'entraînement des forces de gendarmerie © Radio France - Antoine Balandra

"Les armes de défense sont nécessaires, pour intervenir dans les quartiers, mais aussi dans le cadre des manidfestations. N'oublions pas qu'ils servent justement à ne pas avoir à utiliser les armes létales. Mais il y a une doctrine. Et ici à Saint-Astier, on apprend justement à respecter la doctrine. Et s'il nous faut des évolutions, nous sommes parfaitement ouverts à les étudier" dit Christophe Castaner

Visite du commissariat de Bergerac... et nouvelle réaction sur les LBD

Un peu plus tard dans l'après-midi, le ministre Christophe Castaner a visité le nouveau commissariat de Bergerac. Il a pu rencontrer sept policiers pour la plupart blessés lors du blocus du dépôt de Péribus par des gilets jaunes à Périgueux, samedi 15 décembre.

Il a ensuite visité le commissariat, notamment la salle "Mélanie", destinée à entendre dans de bonnes conditions les mineurs victimes. Et il a parlé police de sécurité du quotidien et lien avec la police municipale.

Le ministre a à cette occasion été une nouvelle fois interpellé par le maire de Bergerac, Daniel Garrigue, sur l'usage des LBD, l'élu bergeracois demandant "un débat" sur l'utilisation de ces armes, "qui met en cause la liberté des citoyens". 

Le ministre de l'intérieur arrive à Bergerac en Dordogne - Radio France
Le ministre de l'intérieur arrive à Bergerac en Dordogne © Radio France - Antoine Balandra

Ce à quoi le ministre a répondu en défendant l'usage de ces armes, comme "arme de défense", qui permettent d'éviter d'utiliser les armes létales. 

Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner au commissariat de Bergerac, le 15 mars 2019 - Radio France
Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner au commissariat de Bergerac, le 15 mars 2019 © Radio France - Antoine Balandra