Politique

Présidentielle : les conseils de Pierre Dac aux candidats

Par Aurélie Jacquand, France Bleu Champagne-Ardenne mardi 14 février 2017 à 10:38

Pierre Dac et Francis Blanche avaient créé le "parti d'en rire"
Pierre Dac et Francis Blanche avaient créé le "parti d'en rire" © Maxppp - Maxppp

42 ans après sa mort, l'humoriste châlonnais Pierre Dac est officiellement devenu candidat à la présidentielle, à titre posthume. Une "blague" né dans l'esprit de son légataire universel Jacques Pessis, qui entend donner des conseils aux candidats à travers les textes de Pierre Dac.

Une blague oui, mais pas que. "On s'est dit que la campagne était totalement loufoque, donc que Pierre Dac y avait toute sa place". Voilà comment Jacques Pessis, légataire universel de Pierre Dac, a eu l'idée de présenter la candidature de l'humoriste châlonnais (né à Châlons-sur-Marne le 15 août 1893). "On a même un comité de soutien et les 500 signatures nécessaires, grâce aux personnages de Pierre Dac", explique-t-il. Des personnages aussi loufoques que cet "essayeur de sucettes dans une confiserie clandestine", par exemple.

"Les citations de Pierre Dac sont encore terriblement d'actualité"

42 ans après sa mort, le 9 février 1975, voici donc comment Pierre Dac se retrouve candidat à la présidentielle 2017. "Notre mission sera de donner des conseils aux vrais candidats, avec des formules de Pierre Dac". Via un blog et les réseaux sociaux, Jacques Pessis et ses complices distilleront ainsi des petites phrases aux airs de programme électoral. Pour n'en citer que quelques-unes : "Des recherches seront entreprises afin de trouver des personnes capables de payer des impôts pour régler ceux des autres", ou "La politique des revenus ne sera pas celle des partis", ou bien encore "Des mesures seront prises pour relever le Smic avant qu'il ne tienne plus debout". Un programme compilé dans le livre "Le parti d'en rire", édité au Cherche Midi et que Jacques Pessis compte envoyer à tous les candidats à la présidentielle.

Pierre Dac, déjà candidat en 1965

Si cette candidature en forme de blague est à titre posthume, Pierre Dac s'est bel et bien déjà lancé dans la course à l'Elysée, en 1965. Il avait alors créé le MOU, le Mouvement Ondulatoire Unifié, avec ce slogan : "Les temps sont durs, vive le MOU!". Il avait même désigné Jean Yann et René Goscinny comme ministres. Pierre Dac avait finalement abandonné parce que le Général De Gaulle, n'appréciant pas la plaisanterie, le lui avait demandé : "Pierre Dac avait beaucoup de respects pour De Gaulle, qu'il avait connu à Londres pendant la guerre, donc il avait renoncé". Pas sûr que cette nouvelle candidature aille jusqu'au bout, mais Pierre Dac aurait sûrement beaucoup à dire sur la campagne actuelle : "Je pense qu'il dirait que nous sommes à la veille des jours prochains, car on ne peut pas en dire plus pour l'instant", conclut Jacques Pessis.

Jacques Pessis, légataire universel de Pierre Dac, invité de 7h50