Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pithiviers: accusé de ne pas habiter la commune, un candidat aux municipales radié des listes électorales

-
Par , France Bleu Orléans

A trois semaines des municipales, Clément Masson, tête de liste à Pithiviers, a vu sa radiation des listes électorales confirmer ce dimanche par une commission de contrôle. Accusé de ne pas habiter la commune, il dénonce un acte politique du maire sortant, Philippe Nolland.

Clément Masson, dans l'appartement qu'il assure habiter à Pithiviers
Clément Masson, dans l'appartement qu'il assure habiter à Pithiviers © Radio France - Jeremy Marillier

Est-il un vraiment un habitant de Pithiviers ? La justice aura sans doute à trancher cette question dans les prochains jours mais quoi qu'il arrive, à trois semaines du premier tour des municipales, c'est un coup de théâtre ! Réunie ce dimanche matin à Pithiviers, une Commission de contrôle des listes électorales a confirmé la radiation des listes de Clément Masson, candidat à la tête de la liste "Agir Ensemble et Maintenant". Elle reproche à l'ancien adjoint du maire sortant (Philippe Nolland) de ne pas habiter à Pithiviers, mais à Estouy, un village tout proche de 500 habitants. "C'est de notoriété publique qu'il habite là-bas, même sa fille est scolarisée à Estouy", ajoute l'un des membres de cette commission qui confirme donc la radiation de Clément Masson.

"Un acte politique", dénonce Clément Masson...

Estouy? Pithiviers? Pour justifier son lieu de résidence, Clément Masson a convié France Bleu Orléans au 42 du mail ouest, à Pithiviers. C'est à cette adresse que le candidat aux municipales assure habiter depuis deux ans avec sa fille et sa compagne. L'assurance habitation qu'il a fourni n'a pas convaincu les membres de la Commission. "La situation est telle, à Pithiviers, que l'on remet en cause aujourd'hui une adresse de domicile, sachant que cela relève du domaine privé, réagit Clément Masson. Il s'agit d'un acte politique."

Adjoint à la culture pendant cinq ans, Clément Masson a finalement quitté l'équipe municipale en froid avec Philippe Nolland. Celui qui est désormais son adversaire est-il derrière sa radiation? Quatre des cinq membres de la Commission de contrôle à avoir validé cette décision sont sur la liste du maire sortant pour les prochaines municipales (Françoise Hincky, Françoise Jory, Marie-Claire Lévêque et Dominique Languille).

"Aucun pouvoir sur cette commission", répond Philippe Nolland

Contacté par France Bleu Orléans, le maire sortant Philippe Nolland ne souhaite pas réagir publiquement à cette polémique. Il ajoute tout de même n'avoir aucun pouvoir sur cette commission et qu'il préfère laisser dit-il Clément Masson "à ses divagations". L'un des membres de la Commission ajoute également "ne rien avoir contre lui".

Clément Masson compte contester sa radiation dès ce lundi devant la justice et assure "qu'il ira jusqu'au bout pour se présenter aux municipales". "Je souhaite que la situation puisse se clarifier, ajoute-t-il, et que les électeurs puissent se baser sur les propositions que nous leur faisons et qu'ils puissent le faire de façon objective. Quand on veut éliminer un candidat de la sorte, nous sommes dans un déni de démocratie plutôt que dans une compétition honnête et juste".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu