Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Plainte de Gérard Dezempte contre Cendra Motin pour injure publique : la députée LREM relaxée

-
Par , France Bleu Isère

Le tribunal de Vienne (Isère) a rendu son jugement ce mardi 27 avril suite à la plainte de Gérard Dezempte, maire de Charvieu-Chavagneux, contre la députée LREM Cendra Motin. C'est Cendra Motin qui remporte cette première manche judiciaire.

Cendra Motin, députée LREM de la 6e circonscription de l'Isère, et Gérard Dezempte, maire divers droite, soutenu par le RN, de Charvieu-Chavagneu
Cendra Motin, députée LREM de la 6e circonscription de l'Isère, et Gérard Dezempte, maire divers droite, soutenu par le RN, de Charvieu-Chavagneu © Maxppp - Christophe Morin / Michel Thomas

Pour le tribunal judiciaire de Vienne (Isère), le maire de Charvieu-Chavagneux, Gérard Dezempte, n'a pas été injurié publiquement par la députée LREM de la 6e circonscription, Cendra Motin. Près d'un mois après le procès qui avait vu ces deux adversaires politiques présenter leurs arguments, le tribunal a décidé de relaxer la députée et par conséquent de débouter Gérard Dezempte de ses demandes de dommages et intérêts, notamment le versement de 10.000 euros. Le tribunal a aussi débouté Cendra Motin quant à sa demande de procédure abusive.

Le 30 mars, le tribunal examinait la plainte déposée par le maire de Charvieu-Chavagneux après que Cendra Motin l'a qualifié sur Facebook de "terroriste" et de "xénophobe de la pire espèce." Cela remonte à mars 2020, à quelques jours du premier tour des municipales. 

"Cela prouve bien qu'on n'est pas sur de l'injure, mais bien sur de l'explication de l'emploi du terme "terroriste"", souligne Cendra Motin. Pour sa part, Gérard Dezempte, qui annonce qu'il fera appel, indique que pour lui "c'est de l'incitation à la violence à l'égard d'un maire, ce n'est pas digne d'une élue de la République. Elle hystérise le débat." 

Que ce soit Gérard Dezempte, comme Cendra Motin, tous deux n'ont jamais nié leur intention de se présenter aux prochaines élections départementales sur le canton de Charvieu-Chavagneux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess