Politique

Plan cancer : malades et associations en Gironde attendent des mesures financières

Par Florence Pérusin, France Bleu Gironde mardi 4 février 2014 à 10:44

Le troisième Plan Cancer devrait mettre l'accent sur la lutte contre les inégalités sociales et territoriales
Le troisième Plan Cancer devrait mettre l'accent sur la lutte contre les inégalités sociales et territoriales © Fotolia.com

Ils dénoncent des traitements à des prix <em>"scandaleusement élevés"</Em> et demandent des aides pour payer le reste à charge non remboursé par la Sécurité sociale.

Lutter contre les inégalités face à la maladie, c'est l'intention du président Hollande qui doit aujourd'hui présenter le troisième "plan cancer" 2014-2018 pendant les Rencontres de l'INCA (l'Institut national du cancer) qui ont lieu à Paris à l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer.

À Bordeaux, la Ligue contre le cancer Gironde s'inquiète notamment du "restant à charge" que doivent payer les patients atteints d'un cancer. Si tous les traitements curatifs extrêmement chers sont pris en charge par la Sécurité sociale, de nombreux frais restent à la charge des malades qui doivent souvent gérer des situations financières délicates en plus d'avoir à lutter contre la maladie.

"Je connais un couple qui a dû vendre sa maison pour payer tous les à côtés du traitement." — David Saint-Marc l'un des administrateurs de la Ligue contre le Cancer en Gironde

Le plan dévoilé par François Hollande prévoit aussi des mesures pour aider les malades à retrouver un emploi après un traitement.

Pascal Pierrozzi a rencontré Claude, bordelais de 79 ans frappé par un cancer l'été dernier