Politique

2.000 personnes rassemblées à Paris contre la corruption des élus, plusieurs rassemblements en région

Par Géraldine Marcon et Aurore Jarnoux, France Bleu Paris Région et France Bleu dimanche 19 février 2017 à 17:17 Mis à jour le lundi 20 février 2017 à 7:42

Place de la République à Paris ce dimanche après-midi.
Place de la République à Paris ce dimanche après-midi. © Radio France - Aurore Jarnoux

Près de 2.000 personnes se sont rassemblées ce dimanche après-midi place de la République à Paris pour dire leur ras-le-bol de la corruption des élus alors que plusieurs affaires secouent le monde politique français. L'appel lancé a aussi mobilisé à Toulouse,

Près de 2.000 personnes sont rassemblées ce dimanche après-midi place de la République à Paris selon Franceinfo. Une manifestation pacifique lancée avec le mot d'ordre #StopCorruption sur les réseaux sociaux et destinée à lutter contre la "corruption des élus" et la multiplication des affaires. En cette période pré-électorale, ils étaient nombreux venus avec pancartes et casseroles pour demander plus d'éthique dans la vie politique française.

L'après-midi s'est poursuivi avec une assemblée générale et la prise de parole de membres de Nuit Debout sur la place de la République. Parmi les propositions évoquées, le renforcement du contrôle des élus ou l’inéligibilité à la moindre incartade.

Le rassemblement de ce dimanche place de la République à Paris.  - Radio France
Le rassemblement de ce dimanche place de la République à Paris. © Radio France - Aurore Jarnoux

D'autres rassemblements avaient lieu ce dimanche après-midi dans plusieurs villes de France comme ici à Orléans.

A Toulouse, ils étaient 200 place du Capitole, frappant sur des casseroles et scandant ponctuellement "Non à la corruption". Des pancartes demandaient aussi "François rends-nous le million" ou "emplois fictifs pour tous". A Saint-Omer (Pas-de-Calais), une banderole "expressive" a été placardée sur la Grand-Place, afin que chacun puisse écrire ses doléances contre la corruption. D'autres rassemblements ont eu lieu à Lyon, à Angers ou à Lille. Les organisateurs promettent de nouveaux rassemblements dimanche prochain.