Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Plusieurs milliers de personnes dans la rue à Perpignan contre la réforme des retraites

-
Par , France Bleu Roussillon

Nouvelle journée de mobilisation ce jeudi à Perpignan (Pyrénées-Orientales). Plusieurs milliers de personnes ont défilé dans les rues de la ville pour protester contre la réforme des retraites. Ils étaient environ 3.800 selon les forces de l'ordre, et plus de 10.000 selon les syndicats.

Plusieurs milliers de personnes ont défilé dans les rues de Perpignan
Plusieurs milliers de personnes ont défilé dans les rues de Perpignan © Radio France - Xavier Ponroy

Journée numéro 36 de la mobilisation contre la réforme des retraites. À l'appel de plusieurs syndicats (CGT, FO, FSU, CFE-CGC...), ils étaient encore plusieurs milliers à défiler dans les rues de Perpignan, comme un peu partout en France. Les forces de l'ordre ont dénombré environ 3.800 participants, les syndicats plus de 10.000. Soit moins que les 5 et 17 décembre derniers

Dans le cortège, les revendications sont les mêmes qu'au début de la mobilisation : pas d'âge pivot à 64 ans, pas de retraites par points, maintien des régimes spéciaux... 

Plusieurs professions mobilisées

Plusieurs professions sont présentes. Beaucoup de cheminots, d'agents de la fonction publique territoriale, d'enseignants... Mais aussi des salariés du privé. "Ce n'est pas évident de faire grève dans le privé" souligne Bruno Ruiz, délégué CGT au Carrefour de Claira. "Il y a des sociétés où il y a très peu d'employés, et la pression du patronat fait que certains salariés ne peuvent pas faire grève". 

Syndiqués ou non, ils sont nombreux à lier cette mobilisation contre la réforme des retraites à d'autres revendications. Patricia Bellance est employée dans une usine de conditionnement de fruits et légumes à Torreilles. "On travaille dans l'humidité et le froid. On se voit mal travailler jusqu'à 64 ans dans ces conditions là."

Un autre rassemblement, qui se veut plus "familial" est prévu samedi dans différentes villes de France. À Perpignan, le rendez-vous est donné à 14 h au Castillet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu