Politique

Poitiers : Mathias Aggoun renonce aux législatives pour raisons de santé

Par Marie-Coralie Fournier, France Bleu Poitou lundi 19 septembre 2016 à 18:16

Les élections législatives auront lieu les 11 juin et 18 juin 2017.
Les élections législatives auront lieu les 11 juin et 18 juin 2017. © Maxppp - maxppp

Mathias Aggoun, attaché parlementaire du député-maire de Poitiers, ne sera pas candidat à la candidature socialiste pour les prochaines élections législatives dans la première circonscription de la Vienne. Il vient d'apprendre qu'il souffre d'un cancer.

Il n'avait pas encore annoncé officiellement sa candidature mais tout le monde le donnait partant. Pourtant, Mathias Aggoun est contraint de renoncer à la course à l'investiture socialiste en vue des prochaines élections législatives dans la première circonscription de la Vienne. Pas pour des raisons politiques, mais pour des raisons de santé : il a appris il y a quelques jours qu'il souffre d'un cancer.

Face à ce diagnostic, Mathias Aggoun confie "ne pas vouloir prendre en otage les militants et les électeurs". Sa maladie "l'empêche pour l'instant d'être candidat", il préfère se concentrer sur la bataille contre le cancer.

Je ne vais pas tricher avec les électeurs, je leur dois la vérité " Mathias Aggoun

Mais Mathias Aggoun se veut combatif : "Je vais passer par-dessus cette maladie-là et qu'il y aura d'autres échéances" sur le plan électoral.

Beaucoup de messages de soutien

Depuis cette annonce, les messages de soutien et d'encouragement se multiplient, dans tous les camps politiques. Parmi eux, le patron du PS dans la Vienne, Benoît Tirant se dit "attristé". Il apporte "beaucoup de courage pour vaincre la maladie". A droite, le président du parti Les Républicains 86 s'exprime sur Twitter :

Trois candidats à la candidature

Pour l'instant, il y a trois candidats déclarés à la candidature socialiste dans cette circonscription de Poitiers 1 : Aïda Jaafar, Aurélien Tricot et Xavier Moinier. Des primaires internes seront organisées et d'ici là, la direction nationale du PS doit trancher sur l'affaire des nouveaux électeurs de Poitiers. Il doit annoncer courant octobre si les militants inscrits depuis le 1er janvier 2016 ont droit de vote aux primaires, après l'arrivée massive et suspecte de nouveaux adhérents, en vue des primaires.

Les candidats des autres camps

Du côté de la droite le parti Les Républicains a pour l'instant le choix entre trois candidats : la responsable de l'opposition municipale à Poitiers Jacqueline Daigre, l'avocate et conseillère municipale Stéphanie Delhumeau-Didelot et le sarkozyste Jean-Claude Bonicci. Pas de primaire interne, la direction du parti annoncera sa décision en fin d'année.

Au Front National aussi, c'est le parti qui décide qui est candidat dans chaque circonscription, fin 2016-début 2017.