Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Polémique à Pithiviers autour du déplacement du monument aux morts

-
Par , France Bleu Orléans

Le monument aux morts de Pithiviers doit déménager d'ici au mois de novembre pour rejoindre la place de Gaulle. Une décision de la mairie qui est loin de faire l'unanimité auprès des habitants.

Le monument aux morts est situé place du Martroi, en plein centre-ville de Pithiviers.
Le monument aux morts est situé place du Martroi, en plein centre-ville de Pithiviers. © Radio France - Théophile Pedrola

Pithiviers, France

C'est l'histoire d'un monument aux morts, inauguré dans sa forme actuelle en 1923. Symbole historique de la place du Martroi, en plein centre-ville de Pithiverais. Symbole aujourd'hui égratigné par le temps. Placé au milieu d'un grand parking, le monument est affecté et sali par la pollution. Un positionnement qui complique également la tenue des cérémonies de mémoire. Les marches situées au pied du moment empêchant l'accès aux personnes à mobilités réduites. 

Un déménagement sur une place entièrement rénovée

La mairie prend alors la décision de le changer de place : direction la place de Gaulle, actuellement en plein travaux, située plus loin du centre-ville. "La place sera totalement reconfigurée, explique Anthony Brosse, le premier adjoint au maire de Pithiviers. Le monument occupera une place digne pour un monument comme celui-là. Loin d'un parc de stationnement, avec de la végétation autour, des bancs, et une esplanade qui le mettra en valeur." 

Un monument au centre de la place... depuis le Moyen-Âge.

Une décision qui est pourtant loin de faire l'unanimité parmi les habitants. Parmi lesquels Bernard Valéry, qui est né et qui a habité pendant 65 ans sur la place du Martroi, face au monument aux morts : "Mon père nous disait toujours de ne pas jouer sur le monument, c'était très important pour lui, détaille celui qui est devenu un véritable spécialiste de cette place. "Sur toutes les places, on a un élément qui marque le centre de la place. A Paris, à l'Etoile, la Bastille, la Concorde... A Orléans la place du Martroi avec Jeanne d'Arc... Ce monument, c'est pareil. Et le nonagénaire de prouver l'histoire de l'objet central sur cette place : "Tout remonte au Moyen-Âge : il y avait un calvaire sur la place, calvaire détruit pendant les guerres de religion, puis à la Révolution, où l'on a installé un petit lampadaire. Alors, _que va-t-on mettre maintenant ?_

"C'est un stratagème pour nous destabiliser." Anthony Brosse, adjoint au maire de Pithiviers

La contestation gagne les réseaux sociaux, notamment la page Facebook "Pithiviers, notre ville", qui compte 3 600 abonnés. Dans les publications et les commentaires, l'opposition à ce projet est virulente. La réponse de la mairie est simple : "Nous disons à ces personnes de participer aux manifestations au monument, pour voir dans quel état elles se déroulent, cingle Anthony Brosse. Et ensuite, d'attendre novembre et de voir le résultat. Il fera l'unanimité. Il sera très positif et bénéfique pour la ville." Lui et le maire n'y voient qu'une opposition politique : "_Ce sont des personnes qui ont des prétentions dans le cadre des élections_. C'est un stratagème politique pour tenter de nous déstabiliser", conclut l'élu. 

"Pourquoi ne pas le rénover sur place ?"

Rencontré, l'administrateur de la page Facebook, qui préfère rester anonyme, déclare être apolitique, et n'avoir aucune volonté de se présenter. "Je m'interroge simplement sur les réelles intentions du maire. Je pense qu'il veut simplement laisser son empreinte sur la ville. Et ça on ne peut pas l'accepter." Une page apolitique, mais sur laquelle il clame son hostilité au déménagement du monument. "On sait pertinemment que ce monument, on peut le nettoyer, on peut le mettre aux normes pour les personnes à mobilité réduite. Il y a un arsenal à mettre en place pour éviter de le déplacer. A l'époque, il a été mis là pour que l'on puisse le voir. _Le déplacer sur la place de Gaulle, c'est le mettre dans l'oubli._"

Le déplacement devrait coûter 18 000 euros, selon la mairie. "Au moins, si on faisait une consultation citoyenne, cela apaiserait les choses et cela coûterait moins cher", propose l'administrateur de "Pithiviers, notre ville". 

Choix de la station

France Bleu