Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Beauvau de la sécurité : Gérald Darmanin dévoile la feuille de route ce lundi

-
Par , France Bleu

Le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin présente les détails du Beauvau de la sécurité aux représentants de la police et de la gendarmerie ce lundi à 15h. Les discussions doivent durer jusqu'au mois de mai.

Gérald Darmanin en visite à la compagnie d’intervention de la préfecture de police le 1er décembre
Gérald Darmanin en visite à la compagnie d’intervention de la préfecture de police le 1er décembre © Maxppp - Philippe DE POULPIQUET

"Il y a urgence à agir", avait expliqué Emmanuel Macron lors de l'annonce, le 8 décembre, de la tenue du "Beauvau de la sécurité", du nom de la place où est situé le ministère de l'Intérieur. Cette grande concertation avec des représentants de la police et de la gendarmerie, des experts, des élus ou des citoyens doit permettre, selon les mots du président de la République, d'"améliorer les conditions d'exercice" des forces de l'ordre et "consolider" les liens avec les Français. 

Un mois et demi plus tard, Gérald Darmanin dévoile à 15h ce lundi, par visioconférence, les grandes lignes des discussions qui doivent se tenir jusqu'au mois de mai.

Le Beauvau de la sécurité doit d'ailleurs occuper une large place dans l'agenda du ministre de l'Intérieur. Il se rendra chaque semaine "dans les territoires pour échanger directement, sous la forme de grands débats, avec les policiers et les gendarmes, ainsi que des débats citoyens", détaille un communiqué publié le 12 janvier. Les débats concerneront donc, en plus des forces de l'ordre, certains membres de la société civile comme des jeunes, des maires ou encore des agriculteurs selon les exemples cités dans le document. 

Huit chantiers annoncés

D'autres "séances de travail", regroupant cette fois des experts français et internationaux, des maires et des parlementaires, se dérouleront tous les quinze jours. Huit sujets figurent au programme des discussions. D'abord les "sept pêchés capitaux" énumérés par Gérald Darmanin : la formation des policiers, la captation vidéo, l'indépendance de l'IGPN, le lien entre les forces de l'ordre et la population, abîmé par les affaires de violences policières, l'encadrement et les moyens humains et matériels à disposition de la police et de la gendarmerie. Ce à quoi s'est ajouté, à la demande du syndicat Alliance, un huitième chantier autour des relations entre police et justice. 

Le syndicat, tout comme l'UNSA-Police, avait menacé de boycotter le Beauvau de la sécurité si ses revendications n'étaient pas entendues par le ministère de l'Intérieur. Une réaction suite aux propos tenus par Emmanuel Macron dans son interview au média en ligne Brut le 4 décembre. Le chef de l'État avait reconnu l'existence de contrôles au faciès, provoquant une levée de boucliers chez les organisations syndicales. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ces quatre mois de discussion doivent permettre d'aboutir à des "réponses de court terme" d'après le ministère de l'Intérieur, et de poser les bases de la future loi d'orientation et de programmation de la sécurité intérieure prévue pour l'année prochaine. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess