Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Policiers : une partie des heures supplémentaires enfin payées

-
Par , France Bleu

Prés de 3,5 millions d'heures supplémentaires seront payées aux policiers d'ici la fin 2019 selon un communiqué du ministère de l'Intérieur publié mardi soir. A terme le gouvernement prévoit 50 millions pour épurer le stock d'heures supplémentaires accumulées depuis des années.

Près de 3,5 millions d’heures supplémentaires seront payées aux policiers d'ici la fin 2019
Près de 3,5 millions d’heures supplémentaires seront payées aux policiers d'ici la fin 2019 © Maxppp - Alexandre MARCHI

Le chantier des heures supplémentaires impayées accumulées depuis de nombreuses années avait été l'un des engagements fixés par Christophe Castaner le 18 décembre 2018 avec les organisations syndicales. Le ministre de l'Intérieur a informé les policiers mardi dans un communiqué qu'il payerait une première tranche de ces arriérés avant la fin de l'année .

Gilet Jaunes, terrorisme, délinquance

Les forces de l'ordres ont été "_sollicitées sur tout les fronts"_, du "maintien de l’ordre public" lors du mouvement des gilets jaunes, à la lutte contre le "terrorisme, en passant par le combat au quotidien contre la délinquance et la criminalité" rappelle Christophe Castaner dans son communiqué. 

La multiplication des missions a contribué à l'augmentation du nombre d'heures supplémentaires.

Selon un rapport du Sénat sur l'état des forces de sécurité intérieure, remis en juin 2018 le stock d'heures supplémentaires s'élevait, à la fin 2017, à 21,82 millions d'heures, "niveau jamais atteint à ce jour".

3.5 millions cette année, 26 millions l'an prochain

Le 17 octobre, lors de l’émission "Vous avez la parole" sur France 2, Christophe Castaner s’était engagé à régler "une première partie des heures supplémentaires d’ici à la fin de l’année". 

Ce sera chose faite. Près de 3,5 millions d'heures supplémentaires seront payées avant fin décembre.

Le ministre de l'Intérieur avait ajouté qu’il était prévu dans le budget 2020 "26 millions d’euros pour payer les heures supplémentaires" et faire en sorte "qu’on ne reconstitue pas le stock".

50 millions en tout

Ce plan d'apurement, soumis par le ministre de l'intérieur au Premier ministre, est une "première étape" souligne le communiqué du ministère qui parle d'un effort "exceptionnel" de 50 millions d'euros en tout.

Mais selon le même rapport du Sénat le montant nécessaire pour un rachat complet des heures est évalué à 272,10 millions d'euros.

Une réponse à la marche de la colère

L'apurement des heures supplémentaires étaient l'une des revendications de la "marche de la colère"organisée le 02 octobre par l'ensemble des syndicats de policiers.

A l'heure où la réforme des retraites inquiète la profession, Christophe Castaner vante lui "un signe tangible" de l'engagement du gouvernement en faveur de l'amélioration concrète des conditions de travail des fonctionnaires de police.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu