Politique

POLITIQUE | Geneviève Fioraso devrait bientôt quitter le Gouvernement

Par Denis Souilla, France Bleu Isère mardi 3 mars 2015 à 19:00

Geneviève Fioraso, secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche
Geneviève Fioraso, secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche © MaxPPP

Elle ne peut plus assumer ses fonctions. La secrétaire d'État chargée de l'Enseignement supérieur et de la recherche Geneviève Fioraso, arrivée au bout de ses forces, devrait bientôt quitter le Gouvernement de Manuel Valls. Le nom de son successeur n'est pas connu. Atteinte d'une maladie grave, elle avait déjà annoncée en décembre dernier qu'elle souhaitait se retirer de ses fonctions.

On savait déjà que l'Iséroise était malade depuis plusieurs mois. Mais aujourd'hui, cette maladie grave l'oblige à tout abandonner, à sans doute prochainement quitter le Gouvernement de Manuel Valls où elle était secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche. Geneviève Fioraso, 60 ans, ancienne députée de Grenoble, est ministre depuis l'accession au pouvoir de François Hollande.

Au Gouvernement depuis bientôt trois ans

Le 16 mai 2012, Geneviève Fioraso est nommée ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche dans le gouvernement  de Jean-Marc Ayrault.** Elle est notamment à l'origine la loi d'orientation pour l'Enseignement supérieur et la Recherche. Cette loi a beaucoup fait parlé et permet notamment la fusion et le regroupement des universités. Elle a aussi beaucoup œuvré pour que les stagiaires aient plus de droits.** En  2014, elle rempile et est nommée dans le gouvernement de Manuel Valls I puis le gouvernement Valls II. Elle devient cette fois secrétaire d'État chargée de l'Enseignement supérieur et de la recherche. Il y a un mois, elle avait annoncé dans un communiqué qu'elle allégeait son emploi du temps.

Aujourd'hui, son départ n’est officiel mais pourrait être rendu public très prochainement. Selon le site internet de L'Express, deux scénarii sont à l'étude. Soit Najat Vallaud-Belkacem, ministre de tutelle, prendrait en charge l'ensemble du porte-feuille jusqu'à un éventuel remaniement. Soit un  remplaçant serait immédiatement désigné. Cela pourrait être le député et maire de Poitiers, Alain Claeys, mais d’autres noms sont cités toujours selon le site de l'hebdomadaire.