Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Le Département des Pyrénées-Orientales annonce 30 embauches et une rallonge budgétaire pour les pompiers

-
Par , France Bleu Roussillon

La présidente du Département des Pyrénées-Orientales Hermeline Malherbe a annoncé ce mercredi que le SDIS 66 allait effectuer 30 recrutements en 2020. De même, un million d'euros va être débloquéspour le fonctionnement du service, ainsi que cinq millions d'euros pour des investissements.

Les pompiers des Pyrénées-Orientales réclament plus de personnels et de moyens.
Les pompiers des Pyrénées-Orientales réclament plus de personnels et de moyens. © Radio France - Sébastien Berriot

Perpignan, France

À l'occasion ce mercredi du conseil d'administration du service départemental incendie secours (SDIS), la présidente du conseil départemental Hermeline Malherbe (PS) a annoncé des recrutements et une hausse du budget réservé aux pompiers

Trente recrutements et une hausse de la participation au budget

Trente recrutements auront lieu en 2020 : 10 en mars, 10 en septembre et 10 en novembre

Le Département va aussi augmenter d'un million d'euros sa contribution au budget annuel du SDIS, qui va passer à 21,6 millions euros. Le budget total des pompiers dans le département est d'environ 60 millions par an, dont une vingtaine pour les investissements. 

Du côté des syndicats, l'annonce a été plutôt bien accueillie, même si la CGT attend davantage. "Nous sommes satisfaits, relate Vincent Poch, délégué CGT SDIS 66. Mais il s'agit de 30 recrutements et non 30 embauches. Là, cela va à peine couvrir les départs à la retraite. Il faudrait une cinquantaine de pompiers supplémentaires, sans compter les remplacements. Concernant les effectifs, nous sommes en souffrance par rapport aux nombres d'interventions.

Le conseil départemental a aussi annoncé cinq millions d'euros pour accélérer les investissements. "Cela va servir aux chantiers des casernes de Toulouges, du Barcarès, de Bourg-Madame, de Port-Vendres... Mais également à l'achat de matériel", détaille Hermeline Malherbe.

"J'ai décidé de prendre mes responsabilités" explique la présidente du conseil départemental, également à la tête du conseil d'administration du SDIS.  Elle dit comprendre le malaise des pompiers. "Ça suffit. Nous partageons certaines des revendications des pompiers vis-à-vis de l'État. Je souhaite que chacun et chacune prenne ses responsabilités.

Facturer aux services de l'État les interventions non-urgentes

Hermeline Malherbe tape aussi du poing sur la table concernant les "levées de doutes". Il s'agit des déplacements de pompiers demandés par le SAMU pour des interventions non-urgentes. En ajoutant les transports interhôpitaux, cela représente environ 10.000 interventions par an dans le département. Pour un coût estimé entre 600.000 et 700.000 euros. 

"On en a assez.Nous ne pouvons plus payer à la place des autres" regrette la présidente du Département. "Nous continuerons bien sûr à assurer ce service. Mais nous allons maintenant facturer au ministère de la Santé ce type d'interventions." Un dispositif déjà testé dans d'autres département, comme l'Hérault ou la Gironde. 

Ainsi, le SDIS demandera 500 euros pour une levée de doute en journée, 800 euros pour la nuit et le week-end, et 1000 pour les transferts d'un hôpital à un autre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu