Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PORTRAIT - Alexandre Cassaro élu maire de Forbach à 31 ans

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Il prône un monde politique "représentatif de la société française". Alexandre Cassaro, 31 ans, a été élu dimanche maire de Forbach. Le candidat Les Républicains, soutenu par En Marche et le maire PS sortant, Laurent Kalinowski, s'est imposé dans une quadrangulaire, avec 35,24% des voix. Portrait.

Alexandre Cassaro, 31 ans, a été élu maire de Forbach dimanche, avec 35,24% des voix.
Alexandre Cassaro, 31 ans, a été élu maire de Forbach dimanche, avec 35,24% des voix. © Radio France - Lucas Valdenaire

"C'est la victoire de toutes celles et ceux qui souhaitent un nouveau départ pour Forbach. Ce que je prône c'est que la vie politique soit davantage inclusive, il faut qu'il y ai davantage de jeunes, davantage de femmes, davantage aussi de personnes issues des quartiers parce que le monde politique doit être représentatif de la société française", indique ce mardi sur France Bleu Lorraine, Alexandre Cassaro, à 31 ans, il a remporté dimanche le second tour des élections municipales à Forbach. Il s'est imposé dans une quadrangulaire avec 35,24% des voix. Eric Diligent et Christian Peyron se sont partagé les voix de droite avec respectivement 29,81 et 21,62% des suffrages. Le premier adjoint de gauche Thierry Homberg a terminé loin derrière avec 13,32%.

Le "déclic" est venu le 21 avril 2002

Alexandre Cassaro est ainsi devenu l'un des plus jeunes maires de Moselle, mais son engagement politique remonte à son adolescence : "Je me suis engagé très tôt en politique, dès mon adolescence. Je me suis engagé en 2002 au lendemain du 21 avril [la qualification de Jean-Marie Le Pen au second tour de l'élection présidentielle], c'était à l'époque à l'UMP pour soutenir la candidature de Jacques Chirac.  Cela a été un déclic pour moi, l'extrême-droite était au second tour et j'ai considéré que c'était important de s'engager."

Patrick Weiten et Jean Rottner comme mentors

Le nouveau maire se confie sur les hommes politiques qui l'inspirent : "évidemment Jacques Chirac, et puis à l'échelle locale, régionale, j'ai eu la chance d'avoir un certain nombre de mentors qui m'ont soutenu, je pense à Patrick Weiten, à Philippe Richert, à Jean Rottner. Je suis très attaché aux figures locales, je pense qu'il est important de mener des politiques pragmatiques dans le sens de l'intérêt général, et qui ne soient pas idéologiques ou dogmatiques."

Le conseil municipal d'installation à Forbach aura lieu samedi 4 juillet à 10 heures. "Nos premières actions iront vers la santé et l'éducation. Dès cet été, nous allons constituer une réserve municipale de masques, en prévision d'une deuxième vague de l'épidémie de covid-19. Nous allons aussi mener une action forte auprès du ministère de la Santé pour que l'hôpital Marie-Madeleine de Forbach puisse obtenir huit lits de réanimation. En ce qui concerne l'éducation, nous allons mettre en place des sessions de soutien en mathématiques et en français, et nous allons mettre en place le protocole sanitaire pour la rentrée afin que tout se passe bien."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu