Politique DOSSIER : Le premier gouvernement du quinquennat Macron

PORTRAIT - Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics

Par Eric Turpin, France Bleu Nord et France Bleu mercredi 17 mai 2017 à 15:39

Gérald Darmanin, maire Les Républicains de Tourcoing et vice président de la région Hauts-de-France
Gérald Darmanin, maire Les Républicains de Tourcoing et vice président de la région Hauts-de-France © Maxppp - Nicolas Kovarik

Gérald Darmanin, maire Les Républicains de Tourcoing dans le Nord et vice président de la région Hauts-de-France, a été nommé mercredi ministre de l'Action et des Comptes publics.

Gérald Darmanin entre au gouvernement dont la composition a été annoncée ce mercredi. Le maire Les Républicains de Tourcoing dans le Nord a été nommé ministre de l'Action et des Comptes publics, autrement dit le budget, les comptes de la Sécu, la fonction publique et la réforme de l'Etat. Voilà une belle prise pour Emmanuel Macron car Gérald Darmanin fait figure d'étoile montante à droite à seulement 34 ans.

Le maire de Tourcoing avait salué la décision du Président de la République de dépasser les clivages politiques après la nomination d'Edouard Philippe à Matignon et il était à l'origine de l'appel à répondre à la main tendue du Président de la République, signé par vingt-deux élus de droite.

Gérald Darmain est maire de Tourcoing depuis 2014. Député de la 10e circonscription du Nord, il a démissionné au lendemain de son élection à la vice-présidence de la région Hauts-de-France en janvier 2016 où il travaille aux côtés de Xavier Bertrand dont il est très proche.

Le jeune politique, diplômé de Science Po Lille, est né le 11 octobre 1982 à Valenciennes dans le Nord. Son père tient un bar dans la ville. Sa mère est femme de ménage. Son grand père, d'origine algérienne, a été fait prisonnier pendant la Seconde Guerre mondiale avant de s'évader pour participer à la libération. Il a aussi participé à la guerre d'Algérie au sein de l'armée française.

Le parcours politique

Gérald Darmanin décide de rejoindre le RPR quand il a 16 ans après avoir assisté à un meeting de Philippe Seguin. Son autre mentor n'est autre que Jacques Toubon, dont il devient l'assistant au Parlement européen.

Il rejoint Christian Vanneste tout juste condamné pour des propos homophobes. Il devient son directeur de campagne pour les élections législatives de 2007 et les municipales de 2008. Gérald Darmanin dirigera ensuite la campagne de David Douillet en 2009. Il est élu conseiller régional l'année suivante.

Si Gérald Darmanin n'a jamais été ministre, il connait bien les cabinets ministériels puisqu'il a été chef de cabinet de David Douillet au secrétaire d'État chargé des Français de l'étranger, puis au ministère des Sports avant d'être nommé directeur de cabinet.