Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

PORTRAIT - Stéphane Travert, un Manchois ministre de l'Agriculture

Stéphane Travert est nommé ce mercredi ministre de l'Agriculture du gouvernement Édouard Philippe II. Il venait d'être élu député de la circonscription de Coutances-Valognes (Manche) sous l'étiquette En Marche.

Stéphane Travert nommé ministre de l'Agriculture.
Stéphane Travert nommé ministre de l'Agriculture. © Radio France - Frédérick Thiébot

Coutances, France

Stéphane Travert a été nommé ce mercredi ministre de l'Agriculture du second gouvernement d'Édouard Philippe. Le Manchois venait d'être élu député ce dimanche dans la 3e circonscription sous l'étiquette "En Marche". Il était déjà député de cette circonscription de Coutances-Valognes sous l'étiquette PS depuis 2007. Il est également conseiller régional de Normandie.

À lire aussi : Quatre Normands au gouvernement Édouard Philippe II

Un engagement socialiste

Né à Carentan en 1969, il grandit à La Haye-du-Puits où ses parents travaillent à l'imprimerie Cauchard, son père étant ouvrier et syndicaliste. Après des études supérieures, il entame une carrière de commercial. Il adhère au Parti socialiste (PS) en 1988.

Aux cantonales de 2004, il se présente dans le canton de La Haye-du-Puits, mais termine troisième (30,62 %) dans une triangulaire derrière Jacqueline Chanoni (36,96 %) et le divers-droite Gérard de La Fournière (32,42 %). En 2005, il préside la fédération PS de la Manche et intègre à cette date le conseil national du parti. En 2006, Philippe Duron, président PS du conseil régional de Basse-Normandie, l'appelle à ses côtés comme chef de cabinet. Il conserve cette fonction auprès de Philippe Duron quand celui-ci est élu en 2008, maire de Caen. Il soutient Benoît Hamon en novembre 2008 lors de l'élection du premier secrétaire du PS, puis se rallie à Martine Aubry au second tour. En mars 2010, il est élu conseiller régional de Basse-Normandie, sur la liste PS emmenée par Laurent Beauvais. Il se voit confier la responsabilité des Affaires maritimes et intègre de facto la commission permanente du Conseil régional.

Député depuis 2012

En 2012, il est candidat aux élections législatives dans la 3e circonscription de la Manche (Coutances-Valognes). Au second tour, le 17 juin, il est élu député de la Manche dans cette circonscription face à Alain Cousin. Le 9 octobre 2012, il est des neufs députés du groupe socialiste, républicain et citoyen qui s'abstiennent lors du vote sur l'adoption du nouveau traité européen. Il est élu aux élections régionales de 2015 après avoir été désigné pour mener dans la Manche la liste emmenée par Nicolas Mayer-Rossignol (PS). En 2016, il s'affiche comme un soutien d'Emmanuel Macron.

Brocante, théâtre et plaques de comice agricole

Sur le plan familial, il vit maritalement et il a deux garçons (pré-ados). Ses passions : il adore la brocante, il est collectionneur de petits carnets du quotidien, de vieux livres, vieilles cartes postales, vieilles voitures ou trains miniatures, ou encore de plaques de comice agricole. Dans son bureau, il a fait encadrer une carte de France qu'on trouvait dans les écoles dans les années 50. Il est aussi passionné de théâtre. Il a présidé l'association haytillonne (La Haye du Puits) dans laquelle il a joué et aujourd'hui c'est sa compagne qui la préside. Il aime le rubgy, les courses cyclistes et automobiles (mais ne pratique pas). Ses lieux préférés, le littoral notamment celui de la Manche et le Pays Basque.