Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Revivez l'interview de Jean-Luc Mélenchon, invité de France Bleu ce jeudi 3 mai

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

En déplacement en Australie, Emmanuel Macron a fustigé "les élus qui tiennent constamment un discours d'agitation", en réaction aux violences qui ont éclaté pendant le défilé parisien du 1er-Mai. Jean-Luc Mélenchon était l'invité de France Bleu pour répliquer et répondre à vos questions.

Jean-Luc Mélenchon sur France Bleu, ce jeudi 3 mai 2018.
Jean-Luc Mélenchon sur France Bleu, ce jeudi 3 mai 2018. © Radio France -

Au cœur d'une semaine sociale chargée, entre un 1er-Mai marqué par des violences et une "Fête à Macron" organisée par La France Insoumise le 5 mai, Jean-Luc Mélenchon a répondu à vos questions sur France Bleu et sur Facebook ce jeudi. Il a par ailleurs estimé que les allusions d'Emmanuel Macron étaient "indignes".

> Si vous êtes sur iPhone ou iPad, cliquez ici pour voir la vidéo.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"La faute aux élus qui tiennent un discours d'agitation"

En déplacement en Australie et en Nouvelle-Calédonie, Emmanuel Macron a fustigé jeudi "les élus qui tiennent constamment un discours d'agitation" en réaction aux violences et dégradations qui ont éclipsé la traditionnelle manifestation syndicale du 1er-Mai à Paris.

"Les élus qui tiennent constamment un discours d'agitation, c'est leur faute", a déclaré le chef de l'Etat à la presse, au moment de quitter l'Australie pour se rendre à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Prié de dire s'il faisait allusion à La France Insoumise qui organise la "Fête à Macron" de samedi pour dénoncer sa politique, il a répondu qu'il s'agissait de "ceux qui proposent des manifestations ou des fêtes"

"Je pense qu'il y a beaucoup de gens qui veulent rejouer la partie démocratique. (...) Ils n'ont jamais accepté la défaite", a-t-il ajouté.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess