Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Pour Abdallah Zekri, il n'est "pas question que les mosquées soient ouvertes" ce week-end pour l'Aïd El-Fitr

-
Par , France Bleu Gard Lozère

À Nîmes, Abdallah Zekri appelle à la raison. Le Secrétaire général du bureau exécutif du Conseil français du Culte musulman insiste pour que la fin du Ramadan soit fêtée dans le respect des gestes barrières liés à la crise sanitaire.

Musulmans en prière à la mosquée de Bordeaux (illustration)
Musulmans en prière à la mosquée de Bordeaux (illustration) © Radio France

Le CFCM, le Conseil Français du Culte Musulman, se réunit ce vendredi soir  afin de trancher sur la date de fin du ramadan. En attendant, à Nîmes, son secrétaire général rappelle que les consignes sont claires pour les célébrations de cet événement, appelé l'Aïd El-Fitr.

En raison de la pandémie de Covid-19, les musulmans sont invités à ne pas organiser d'événement pour l'Aïd el-Fitr à la mosquée. Dans un communiqué, le CFCM précise que "la reprise des cérémonies religieuses dans les mosquées ne peut avoir lieu à l'occasion des grands rassemblements telles que la fête de l'Aïd ou la prière de vendredi".

Pas d'ouverture de mosquée

"J'ai un principe immuable, c'est la préservation de la vie, insiste Abdallah Zekri., sur France Bleu Gard Lozère. _Et comment voulez-vous que nous le jour de l'Aïd on puisse respecter les distances, les gestes barrière ? Il n'y aura pas d'ouverture de mosquée pour la prière de l'Aïd. La prière de l'Aïd, ça n'est pas une obligation. Pendant deux mois, les musulmans ont fait leurs prières chez eux, ils doivent continue_r."

Le Conseil d'État a demandé au gouvernement de revenir sur l'interdiction de réunion dans les lieux de culte. Une hérésie selon lui. Les mosquées pour l'instant doivent rester fermées. À double tour.

"Regardez à l'étranger : aucun pays musulman n'ouvre ses mosquées, rappelle-t-il. C'est un problème de santé publique. Le problème religieux vient après la santé des français et des françaises. Il n'est pas question que les mosquées ouvrent. La prière, le bon dieu peut bien l'entendre si vous la faites chez vous".

"Je comprends les gens qui habitent dans des HLM. Sur le palier, les portes sont ouvertes, les enfants des uns vont chez les autres. Mais s'il-vous-plaît, gardez les gestes barrières. Après l'Aïd, on se reprendra dans les bras, joyeux d'avoir vécu et vaincu cette maladie."

"Pour l'instant soyons raisonnables. Et respectons la vie." Abdallah Zekri, sur France Bleu Gard Lozère

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu