Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Pour Bruno Retailleau, le prélèvement à la source "sera une catastrophe économique pour les Français"

vendredi 31 août 2018 à 8:53 Par Antoine Denéchère, France Bleu Loire Océan

Le sénateur de Vendée, président du groupe Les Républicains au Sénat, se dit "absolument contre" le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. Bruno Retailleau était l'invité de France Bleu Loire Océan en direct ce vendredi matin.

Bruno Retailleau, sénateur de Vendée, en janvier 2018
Bruno Retailleau, sénateur de Vendée, en janvier 2018 © Maxppp -

Nantes, France

La France va-t-elle passer au prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu le 1er janvier 2019 ? Pas si sûr, puisque le président de la République dit attendre des réponses à ses questions avant de prendre une décision finale. Interrogé à ce sujet sur France Bleu Loire Océan, le sénateur vendéen Bruno Retailleau dit qu'il est "absolument contre [cette réforme] depuis le départ. Ce sera une catastrophique économique pour les Français." 

Les Français vont se transformer en banquiers de l'Etat"

Le président du groupe LR au Sénat estime qu'avec le prélèvement à la source, réforme préparée sous le quinquennat Hollande et censée entrer en vigueur en 2019 : "les Français vont se transformer en banquiers de l'Etat, ils assureront pendant des mois la trésorerie de l'Etat", explique Bruno Retailleau en référence au fait que l'impôt sur le revenu ne serait plus payé l'année suivante, mais en fonction des revenus de l'année en cours.

Ce que la bureaucratie technocratique française produit de pire"

L'ancien président de la Région Pays-de-la-Loire ajoute qu'avec cette réforme, selon lui, "les entreprises vont se transformer en collecteurs d'impôts, ça va leur coûter très cher, surtout pour les plus petites entreprises qui n'en ont pas les moyens. Et les jeunes, jusqu'à présent, avaient un délai d'une année de grâce, ils ne payaient leurs impôts qu'une année après leur première année de salaire. Là ils paieront toute de suite !" Bruno Retailleau enfonce le clou : "c'est ce que la bureaucratie technocratique française produit de pire, il est encore temps de l'arrêter. Maintenant, on arrête le report, c'est stop." L'élu LR estime d'ailleurs qu'au lieu du prélèvement à la source, il y a "une solution facile et rapide : la généralisation de la mensualisation de l'impôt sur le revenu.

Bruno Retailleau est "absolument contre" le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu