Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pour Emmanuel Macron, "on est foutu" si le Parlement européen "ne se réunit qu'à Bruxelles"

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Alors que la session au Parlement européen, prévue à Strasbourg du 5 au 8 octobre, se tiendra à Bruxelles, le président Emmanuel Macron affiche son soutien à la capitale européenne et alsacienne.

Emmanuel Macron à Vilnius (Lituanie), le 29 septembre 2020
Emmanuel Macron à Vilnius (Lituanie), le 29 septembre 2020 © AFP - Ludovic MARIN

La petite phrase n'est pas passée inaperçue. "Si le Parlement européen ne se réunit qu'à Bruxelles, on est foutu", a déclaré mardi 29 septembre Emmanuel Macron, en visite à Vilnius, en Lituanie. Le chef de l'État français regrette la décision de ne pas organiser la session d'octobre à Strasbourg, une nouvelle fois en raison du coronavirus.

"En ce moment, je défends mordicus l'idée que le Parlement européen doit se réunir à Strasbourg", a ajouté Emmanuel Macron. Il craint que "dans dix ans tout (se fasse) à Bruxelles" : "Et les gens ne se parleront plus qu'entre eux à Bruxelles. Or l'Europe ce n'est pas cette idée-là"

"Soutien indéfectible" à Strasbourg

Remarquée aussi, la réaction du secrétaire d'État aux Affaires européennes, Clément Beaune, sur Twitter : "Soutien indéfectible, impératif d'un retour rapide" du Parlement à Strasbourg. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le 23 septembre, Emmanuel Macron avait écrit au président du Parlement européen pour un rapide retour des sessions dans la capitale alsacienne. L'Italien David Sassoli lui a répondu le 28 septembre, et a ouvert la porte à d'autres initiatives pour "démontrer l'attachement du Parlement européen à la Ville de Strasbourg".

David Sassoli justifie sa décision de ne pas organiser la session d'octobre à Strasbourg par "la récente hausse du taux de transmission du virus en France, y compris dans le département du Bas-Rhin". Le Parlement aura "à nouveau ses sessions à Strasbourg dès que les conditions le permettront", a-t-il précisé.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess