Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Pour Emmanuelle Wargon, il n'est pas possible de refuser les éoliennes en Dordogne

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Périgord

La secrétaire d'état à la transition écologique a visité ce vendredi la centrale photovoltaïque de Faux, avant de débattre avec une quarantaine de personnes, et d'abord des représentants d'associations anti-éoliennes.

Emmanuelle Wargon a débattu pendant près de deux heures
Emmanuelle Wargon a débattu pendant près de deux heures © Radio France - Harry Sagot

Faux, France

Nous avons besoin de toutes les énergies renouvelables. C'est en substance le message que la secrétaire d'état à la transition écologique a  voulu faire passer aux élus, aux représentants d'associations et aux citoyens réunis ce vendredi à Faux pour débattre avec elle. Emmanuelle Wargon a d'abord visité la centrale photovoltaïque de Faux, construite depuis deux ans sur l'ancien circuit de rallycross. Les 40.000 panneaux photovoltaïques produisent la consommation de 5 mille foyers (hors chauffage), et le maire Alain Legal a expliqué que cette centrale photovoltaïque apportait 100.000 euros de revenu annuel à la communes, en taxes et loyers. 

Le maire de Faux Alain Legal a présenté le parc photovoltaïque à Emmanuelle Wargon - Radio France
Le maire de Faux Alain Legal a présenté le parc photovoltaïque à Emmanuelle Wargon © Radio France - Harry Sagot

Pas question d'exclure l'éolien

Mais la secrétaire d'état était ensuite attendue par les représentants de quasiment toutes les associations opposées en Dordogne à la construction d'éoliennes. Aujourd'hui quatre projets sont à l'instruction en Dordogne, et un seul projet a obtenu son autorisation préfectorale, pour cinq éoliennes sur les communes de Champagne-et-Fontaine, et la Rochebeaucourt-et-Argentine (société Eole Res). "_Nous avons besoin de toutes les énergies renouvelables, y-compris l'éolien_, leur a répondu Emmanuelle Wargon, pour réduire la part de nucléaire et abandonner les dernières centrales à charbon."

Pour Emmanuelle Wargon il n'est pas question d'exclure la construction d'éoliennes

Emmanuelle Wargon a aussi été interpellée par le président de la Chambre d'agriculture, Jean-Philippe Granger, favorable au photovoltaïque sur des terres polluées ou improductives, mais qui dit non au développement du photovoltaïque au sol sur les bonnes terres agricoles ; "le photovoltaïque a effectivement vocation à être installé sur des friches au sol, ou sur des toitures, mais il faut protéger les terres agricoles et naturelles" lui a répondu Emmanuelle Wargon.

La secrétaire d'état s'est ensuite rendue à Monbazillac, pour signer le Contrat de transition écologique du Bergeracois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu