Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Pour Guillaume Guérin, président de LR en Haute-Vienne, "M. Macron est le clone de M. Hollande"

mercredi 29 mars 2017 à 9:30 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

La campagne n'est pas facile pour Les Républicains, mais leur patron en Haute-Vienne, Guillaume Guérin croit "qu'il y a une volonté d'alternance dans ce pays". Invité de France Bleu Limousin ce mercredi, il estime qu'Emmanuel Macron poursuivrait la politique de François Hollande.

"On se serait passés de ces affaires, mais les électeurs feront un choix de raison", affirme Guillaume Guérin
"On se serait passés de ces affaires, mais les électeurs feront un choix de raison", affirme Guillaume Guérin © Radio France - Nathalie Col

Limoges, France

Au lendemain de la mise en examen de Pénélope Fillon, énième épisode de la saga judiciaire qui touche le candidat de la droite à la présidentielle, Guillaume Guérin avoue que faire campagne n'est pas simple mais affirme y croire. Le président du parti Les Républicains en Haute-Vienne, invité sur France Bleu Limousin à 8h20, pronostique une alliance PS-En Marche pour les législatives, et estime que les personnalités de droite qui rejoignent Emmanuel Macron le font faute d'avoir trouvé leur place dans leur camp.

Les électeurs feront un choix de raison

"Je crois qu'il y une vraie volonté d'alternance dans ce pays, et oui, je crois à la victoire de ma famille politique en mai prochain. Je pense que les électeurs feront un choix de raison", affirme Guillaume Guérin. Cela dit, le candidat François Fillon ne viendra pas à Limoges. Sa campagne y sera menée le 4 avril par Eric Woerth et le 13 par François Baroin.

Le camp Macron, un conglomérat de gens qui n'ont pas trouvé leur place

La volonté d'alternance, elle semble aujourd'hui s'incarner plutôt avec la candidature d'Emmanuel Macron, à en croire les sondages et les ralliements de personnalités de gauche, comme de droite. Mais pour le patron de LR en Haute-Vienne, "Monsieur Macron, c'est le clone de Monsieur Hollande. Il va gouverner avec les anciens ministres socialistes". Pourtant des centristes, comme Jean-Marc Gabouty, sénateur UDI de la Haute-Vienne, ou la sarkozyste corrézienne Marie-Anne Montchamp, font le même choix. Réponse : "Concernant Jean-Marc Gabouty, je ne suis pas surpris de son choix, qui lui appartient. Je peux vous dire que Vincent Léonie, président par intérim de l'UDI, a réaffirmé son soutien au candidat de la droite. Et Marie-Anne Montchamp, personne ne la connaît. Le camp Macron, c'est un conglomérat de gens qui n'ont pas trouvé leur place à droite".