Politique

Pour la corrézienne Patricia Bordas, "Emmanuel Macron a montré qu'il avait la stature" lors du débat sur TF1

Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin mardi 21 mars 2017 à 10:49

Ce débat était un exercice inédit pour l'ancien ministre de l'Economie
Ce débat était un exercice inédit pour l'ancien ministre de l'Economie © Maxppp - Alexandre Marchi

Le candidat d'En Marche a débattu avec ses 4 principaux concurrents pour la présidentielle ce lundi soir sur TF1. Exercice réussi pour Patricia Bordas, référente du mouvement en Corrèze, invitée de France Bleu Limousin : "Emmanuel Macron a démontré qu'il avait une vraie stature de Président".

C'était un exercice inédit pour lui : participer à un débat télévisé avec 4 autres candidats à l'élection présidentielle. Sur TF1, ce lundi soir, Emmanuel Macron a été jugé convaincant par de nombreux observateurs, à commencer par ses soutiens ! Comme Patricia Bordas, référente corrézienne du mouvement En Marche, qui était l'invitée de France Bleu Limousin à 8h20.

"Il veut que le travail paie mieux, c'est ce que les Français attendent !

"Il a démontré qu'il avait une vraie stature de Président de la République", estime l'ex-sénatrice PS, "il est le seul qui n'a pas caricaturé le débat. Il a été ce qu'il est depuis le début : bienveillant et avec des propositions concrètes". Aujourd'hui référente du mouvement En Marche en Corrèze, elle estime son candidat en pointe sur l'emploi : "Il a été clair : il veut que le travail paie mieux. C'est ce que les Français attendent".

"Ce débat était important pour rassurer sur sa stature présidentielle.

Elle apprécie aussi qu'il ne soit pas dans le clivage. Soulignant au passage qu'il "n'est pas consensuel non plus. Il a pris dans son programme ce qui est bon pour les Français". Ce débat ne sera pas le seul, un autre est déjà programmé le 4 avril. "On pourra aller plus loin sur le fond, mais celui-ci était important pour rassurer les électeurs sur la stature présidentielle d'Emmanuel Macron", conclut Patricia Bordas.

Interview à ré-écouter et à podcaster sur le site francebleu.fr.