Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Catherine Soullie (pro-Fillon) : "supprimer 500.000 fonctionnaires, c'est souhaitable pour la France"

jeudi 24 novembre 2016 à 10:12 Par Stéphane Barbereau, France Bleu Orléans

A 3 jours du second tour de la primaire de la droite qui verra s'opposer François Fillon à Alain Juppé, l'ancienne députée européenne Catherine Soullie était l'invité de France Bleu Orléans.

Catherine Soullie, responsable de la campagne Fillon dans le Loiret
Catherine Soullie, responsable de la campagne Fillon dans le Loiret © Radio France - Stéphane Barbereau

Orléans, France

C'est un soutien de la première heure de François Fillon. L'Olivetaine Catherine Soullie est responsable de la campagne de l'ancien Premier Ministre dans le Loiret depuis plus d'un an. A l'époque, ils étaient peu nombreux à croire aux chances de François Fillon, 25 personnes à peine à défendre ses propositions dans le département. Certains de ces soutiens n'étaient encartés dans aucun parti affirme Catherine Soullie. On trouve des artisans, des ouvriers ou encore des professionnels de santé. L'ancienne députée européenne en a les larmes aux yeux quand elle évoque l'implication de ces militants :

Je n'avais pas connu ça depuis le temps du RPR

A fond pour Fillon

Sur France Bleu Orléans, ce jeudi matin, celle qui est redevenue une simple militante chez Les Républicains, a défendu avec vigueur le programme de François Fillon :

On est dans une France qui souffre, qui est malade, il faut un remède de cheval : c'est la fin des 35 heures, il faut arrêter le rêve !

Catherine Soullie roule à fond pour Fillon (dans les studios de France Bleu Orléans) - Radio France
Catherine Soullie roule à fond pour Fillon (dans les studios de France Bleu Orléans) © Radio France - Stéphane Barbereau

Catherine Soullie souhaite que l'on laisse aux entreprises la liberté de fixer la durée hebdomadaire de travail (le programme de son candidat propose uniquement un plafond de 48h par semaine). Les salariés seront-ils payés 35 ou 37h pour 39 heures travaillées ?

Les classes moyennes ont été maltraitées par ce gouvernement socialiste. On allégera la fiscalité sur les ménages et les parents ne se porteront pas plus mal dans une société qui aura pérennisé leur système

Catherine Soullie veut arrêter "le rêve des 35 heures"

Supprimer 500 000 fonctionnaires, c'est souhaitable

L'ancienne députée européenne juge tout à fait réalisable la volonté de François Fillon de supprimer 500 000 postes de fonctionnaires en 5 ans : "tous les ans, il y a 120 000 fonctionnaires qui partent à la retraite, à cela s'joute 120 000 fins de contrats". Un chiffre qui concerne toutes les fonctions publiques. Catherine Soullie explique que son candidat propose de ne pas renouveler uniquement les fins de contrats mais de continuer à recruter pour palier les départs en retraite. Une proposition qui oublie de préciser que le gouvernement n'a pas les moyens d'imposer sa volonté de baisser les effectifs de fonctionnaires dans les collectivités locales.

Fillon - Juppé, la bataille des programmes - Radio France
Fillon - Juppé, la bataille des programmes © Radio France - Géraldine Marcon

Catherine Soullie raccord avec F. Fillon sur les questions de société

Mais la polémique du moment entre les camps Fillon et Juppé porte surtout sur les questions de société. Le clan Juppé accuse son adversaire d'être ambiguë sur l'IVG. L'ancien Premier Ministre de Nicolas Sarkozy avait affirmé, cet été, être opposé, sur le plan personnel , à l'avortement tout en refusant d'abroger la loi Veil. Catherine Soullie est sur la même ligne :

Je partage tout à fait l'opinion de François Fillon.

L'ancienne élue olivetaine ajoute : "On peut avoir une position personnelle en tant qu'individu, parce qu'on a certaines valeurs. En tant que personne privée, je ne suis pas favorable à l'IVG. Et puis on peut avoir une position différente en tant que personnalité politique parce qu'on reconnaît qu'une majorité de femmes souhaitent l'IVG que Madame Veil a eu raison".

Même logique pour le mariage homosexuel que Catherine Soullie ne souhaite pas remettre en cause même si elle n'y est pas favorable.

Réécoutez l'intégralité de l'interview de Catherine Soullie sur France Bleu Orléans