Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pour le Ceser, "L'aéroport de Vatry a été mal réfléchi dès sa conception"

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Suite à l'interview du président du conseil départemental de la Marne, René-Paul Savary, qui en appelait sur France Bleu Champagne-Ardenne à toutes les collectivités locales pour sauver l'aéroport de Vatry, le président du Ceser réagit sévèrement : "la question d'une fermeture commence sérieusement à se poser".

L'aéroport de Vatry, dans la Marne (illustration).
L'aéroport de Vatry, dans la Marne (illustration).

"L e sujet commence à être inquiétant" , c'est avec ces mots que le président du Ceser (Conseil Economique, Social et Environnemental) de Champagne-Ardenne, Patrick Tassin, évoque l'aéroport de Vatry.

Les chiffres sont catastrophiques : 6000 tonnes de fret ont décollé de l'aéroport marnais l'an dernier, contre plus de 40.000 au plus haut en 2008. Côté passagers, on comptait 97.000 passagers en 2014 contre 101.000 en 2013. Face à cette situation, le président du conseil départemental de la Marne, René-Paul Savary, estime qu'il faudrait injecter 4 millions d'euros par an pendant au moins trois ans pour soutenir la structure et il en appelait à toutes les collectivités locales. Ecoutez l'interview de René-Paul Savary.

 

"Ca commence à peser lourd, explique Patrick Tassin, cet aéroport  ne pourra vivre que si l'Etat s'engage à faire de Vatry un outil utilisé par Aéroport de Paris" . Sans cet engagement, Patrick Tassin estime qu'il y a un vrai risque d'engager de l'argent supplémentaire sous forme d'aides publiques.

La question d'une fermeture se pose

Patrick Tassin remet en cause jusqu'à la conception de l'aéroport de Vatry, estimant que la réflexion initiale, quant à un marché potentiel, ainsi que sur la situation géographique de cet aéroport, n'a pas été suffisamment poussée. "Il y a un problème originel, il y a eu une volonté d'aller vite et pas assez de travail de recherche" , déclare-t-il, avant d'ajouter que la question d'une fermeture "commence sérieusement à se poser" .

Patrick Tassin, président du Ceser, au sujet de Vatry

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess