Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales : pour Lutte Ouvrière, la crise sanitaire révèle "la faillite du système capitaliste"

Lutte Ouvrière veut que les travailleurs prennent le contrôle de l'économie. La tête de liste Guillaume Perchet parcourt la région. Dans le département, des actes de campagne sont annoncés pour la mi-juin.

Guillaume Perchet, tête de liste pour les régionales et Jacqueline Uhart, tête de liste départementale 64
Guillaume Perchet, tête de liste pour les régionales et Jacqueline Uhart, tête de liste départementale 64 © Radio France - Bixente Vrignon

La crise sanitaire, qui a provoqué la crise économique est un sujet de campagne de prédilection pour Lutte Ouvrière. Pour le tête de liste Guillaume Perchet : "on voit la faillite de ce système; non seulement l'incurie du gouvernement, mais la faillite du système capitaliste. Pendant que quelques capitalistes s'enrichissent, pendant que les milliardaires sont de plus en plus riches, des milliers et des dizaines de milliers de travailleurs se sont retrouvés au chômage ou ont perdu leur emploi". La liste "Lutte Ouvrière - Faire entendre le camp des travailleurs" veut changer le système et "imposer la répartition du travail et que les travailleurs prennent sur les fortunes accumulées par les actionnaires pour que tout le monde ait un boulot, que tout le monde ait un salaire".

Dans la région l'un des secteurs particulièrement touché par la crise est l'aéronautique, et pour Guillaume Perchet, "les responsables c'est les donneurs d'ordre, c'est Airbus, c'est Dassault qui annoncent près de 400 millions d'euros chacun de bénéfice en pleine année de crise sanitaire. Il faut prendre sur l'argent qu'ils ont accumulé pour que tout le monde s'en sorte. Et ça, il n'y a que les travailleurs qui, avec leur mobilisation, pourront imposer que les actionnaires payent. _Pour l'avenir, il faudra qu'on impose le contrôle des travailleurs sur l'économie_, car ce sont les travailleurs qui sont la variable d'ajustement. Les patrons, les entreprises se débrouillent toujours pour continuer à faire des bénéfices, et cela, au détriment des travailleurs. Il faut que ça cesse et ce sera le fruit de nos mobilisations sociales. Et nous, on veut faire entendre ce cri de colère dans les élections régionales". 

Lutte Ouvrière dit s'adresser à l'ensemble des salariés, et pas seulement aux ouvriers, en prenant l'exemple du secteur de l'éducation, ou de la santé. Le parti pense qu'il est possible d'instaurer un rapport de force, en se basant sur les 25 millions de salariés, qui font "tourner les hôpitaux, les écoles, l'enseignement. Pendant dix ans, ils ont supprimé 100.000 lits dans le pays. Tous les gouvernements de gauche et de droite, ils continuent parce qu'ils ont une gestion financière du système de santé. Il faut que ça coûte le moins possible parce qu'ils comptent faire des économies sur les budgets publics pour remplir les poches du grand patronat. On voit aujourd'hui que c'est une faillite et on voit qu'il faut changer le système de fond en comble si on ne veut pas subir de nouvelles catastrophes". Lutte Ouvrière organise une journée de mobilisation le 15 juin à Bayonne, et une réunion publique départementale le lendemain, le 16 juin.

Candidatures en Nouvelle-Aquitaine

Les autres têtes de liste régionales de chaque candidature ont déjà été présentées. Il s'agit de:

  • Alain Rousset pour le Parti Socialiste / Parti Communiste Français, Sandrine Derville et Bernard Uthurry sont les têtes de liste départementales.
  • Nicolas Thierry pour Europe Europe Écologie / Les Verts, Jean-François Blanco et Sophie Bussière sont les têtes de liste départementales.
  • Geneviève Darrieussecq pour le Modem / La République en Marche. Laurence Farreng est la tête de liste départementale.
  • Edwige Diaz pour le Rassemblement National, François Verrière est la tête de liste départementale.
  • Nicolas Florian pour Les Républicains, Maider Arostéguy et Marc Oxibar sont les têtes de liste départementales.
  • Clémence Guetté pour La France Insoumise, Silvano Marian et Ida Trichine sont les têtes de liste départementales.
  • Eddie Puyjalon pour le Mouvement de la Ruralité, Julien Lassalle est la tête de liste départementale. 
Choix de la station

À venir dansDanssecondess