Politique

Pour Quintenas et Ardoix, c'est l'agglo d'Annonay et rien d'autre

Par Germain Treille, France Bleu Drôme-Ardèche lundi 18 janvier 2016 à 6:14

La ville d'Annonay en Ardèche
La ville d'Annonay en Ardèche © Maxppp

Les deux petites communes du Nord-Ardèche veulent rejoindre le pôle urbain annonéen contre l'avis du Préfet. Un référendum d'initiative locale, dimanche 24 janvier, tranchera le débat.

"Souhaitez-vous, comme le conseil municipal, que votre commune rejoigne l'Agglomération d'Annonay ?" : la question est simple, courte et il faudra y répondre par oui ou par non dimanche prochain. Un référendum d'initiative locale dans les deux villages y sera donc organisé.

Les élus trouvent le schéma de l'intercommunalité, présenté par le Préfet, incohérent et ne répondant pas aux besoins des habitants de Quintenas et d'Ardoix. Ici, on est tourné vers Annonay à un quart d'heure de voiture. L'école, le collège, les soins, la culture, le travail. Pourtant, le projet actuel prévoit un rattachement au territoire de Lamastre-Saint-Félicien, plus au sud et plus loin, plus difficile d'accès. Les élus tentent de mobiliser le maximum de personnes et militent pour le ouis. La Préfecture aura, cela dit, le dernier mot dans cette affaire. Elle ne sera pas obligée de tenir compte d'un éventuel résultat positif.

Les maires de Quintenas et d'Ardoix souhaitent que l’État, en cas de oui, accepte la décision des urnes sans ciller. L'Agglo d'Annonay a déjà fait savoir qu'elle était prête à accueillir Ardoix et Quintenas. Les deux villages qui ont également reçu le soutien du député ardéchois Olivier Dussopt, le rapporteur de la réforme territoriale.

Partager sur :