Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pourquoi Emmanuel Macron vient-il en Bretagne ?

En plein confinement, le président de la République effectue un déplacement en Bretagne ce mercredi 22 avril. Une visite sur le thème de l'alimentation qui s'inscrit dans la continuité de son discours du 13 avril.

Emmanuel Macron quittera paris après le conseil des ministres.
Emmanuel Macron quittera paris après le conseil des ministres. © Maxppp - Ludovic Marin

Confinement oblige, le Président de la République limite ses déplacements depuis le 17 mars. Mais après s'être rendu dans une usine de masques ou dans des hôpitaux, Emmanuel Macron est attendu en Bretagne ce mercredi 22 avril. Le chef de l'Etat quittera Paris après le Conseil des ministres. 

Soutien au monde agricole

Il devrait arriver en milieu d'après-midi au Gaec de Roué à Cléder dans le Nord-Finistère pour visiter une exploitation. Depuis le début de la crise, le ministre de l'agriculture, Didier Guillaume a souvent pris la parole pour saluer le travail des agriculteurs. Emmanuel Macron se concentrant sur le personnel hospitalier. Avec ce déplacement il souhaite saluer le travail de celles et ceux qui restent mobilisés pour "assurer l'alimentation des Français durant la crise du Covid-19," a expliqué l'Elysée.

Les "premiers de corvée" mis en avant

Voilà pourquoi le Président se rendra aussi en fin d'après-midi au Super U de Saint-Pol-de-Léon. Il échangera avec les employés du magasin. Il y a un mois le gouvernement avait annoncé la mise en place d'une prime exceptionnelle dans la grande distribution, mais certains n'ont toujours rien vu venir, comme l'ont expliqué nos confrères de franceinfo. Des paroles aux actes, le pas est parfois compliqué à franchir. Emmanuel Macron profitera peut-être de ce déplacement pour effectuer une piqûre de rappel aux patrons de la grande distribution. 

Depuis le début de son mandat, il est reproché au Président de la République de valoriser les "premiers de cordée" en laissant de côté la classe moyenne et les plus démunis. Lors de son allocution du 13 avril, le chef de l'Etat a tenu à saluer ces "femmes et ces hommes que nos économies reconnaissent et rémunèrent si mal". Pour certains commentateurs ce discours sur "les premiers de corvée" constitue un tournant dans le quinquennat d'Emmanuel Macron.

Une terre de Marcheurs

Ce déplacement en Finistère, en comité restreint, ne doit rien au hasard. Il s'effectue dans la circonscription de la députée LREM Sandrine Le Feur, responsable du texte de la loi Egalim à l'Assemblée Nationale. Une loi promulguée en 2018. Elle visait à rétablir l’équilibre des relations commerciales entre les producteurs agricoles et la grande distribution.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu