Politique

Pourquoi Laurent Wauquiez repousse son ascension du Mézenc en septembre

Par France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu Drôme-Ardèche, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu dimanche 13 août 2017 à 18:03

Laurent Wauquiez face à la vue, en haut du Mézenc (1 753m), lors de l'ascension en 2014
Laurent Wauquiez face à la vue, en haut du Mézenc (1 753m), lors de l'ascension en 2014 © Radio France - (Julie Szmul)

Laurent Wauquiez attendra le dimanche 3 septembre pour faire son ascension du Mézenc, son traditionnel rendez-vous de rentrée. Cette année, ce sera donc vraiment le cas pour pouvoir déclarer officiellement sa candidature à la présidence des Républicains.

Tout le monde aura le temps de rentrer de vacances, de s'échauffer et de chausser les bonnes baskets : cette année, Laurent Wauquiez et ses sympathisants graviront le Mézenc le dimanche 3 septembre. C'est inédit depuis 2012 et la première ascension, organisée alors pour lancer la rentrée de François Fillon avec d'autres lieutenants de l'époque, Erci Ciotti et Valérie Pécresse.

Certes le début de l'ère Macron avec une session extraordinaire à l'assemblée nationale a sans doute bousculé le calendrier politique mais il y a clairement aussi une volonté d'être plus visible pour vraiment faire une rentrée politique et médiatique marquante. Plus que jamais ça doit être sa rentrée.

Ce dimanche 3 septembre, Laurent Wauquiez devrait se déclarer officiellement candidat à la présidence du parti Les Républicains. Il devrait se sentir porté et galvanisé par ses troupes les plus fidèles mais aussi les jeunes du parti.

Le samedi 2 septembre, la veille de cette montée du Mézenc, les Jeunes républicains organisent leur campus national qui se tient pour la première fois en province, en l’occurrence près de Lyon à Pierre-Bénite. Cinq cents participants annoncés, à l'initiative d'un militant de l'Ain, supporter hyperactif qui a monté plusieurs comité "Jeunes avec Laurent Wauquiez", notamment à Dijon et à Strasbourg, ces derniers mois. Les JR devraient affréter des bus pour emmener les jeunes militants en Haute-Loire au lendemain de ce campus.

En 2015, Laurent Wauquiez avait notamment profité de cette ascension du Mézenc pour lancer sa campagne des régionales. L'an dernier, le président d'Auvergne Rhône Alpes était sur le point d'assurer l'intérim à la tête du parti car Nicolas Sarkozy se lançait dans la primaire de la droite et du centre.

Georges Fenech, l'ancien député LR de Givors a annoncé vendredi son soutien à Laurent Wauquiez qu'il estime "grandissime favori" pour cette élection à la tête du parti prévu les 10 et 17 décembre.

Laurent Wauquiez savoure sa cinquième montée du Mézenc  - Radio France
Laurent Wauquiez savoure sa cinquième montée du Mézenc © Radio France - Laureline Dubuy