Politique

Premier débat pour la présidentielle : rencontre avec une famille indécise

Par Violette Artaud, France Bleu Provence mardi 21 mars 2017 à 3:50

Quel candidat choisir? La question peut s'avérer difficile pour certains électeurs.
Quel candidat choisir? La question peut s'avérer difficile pour certains électeurs. © Maxppp - Jean-François FREY

Le premier débat pour la présidentielle vient de se tenir. Mais certains électeurs sont encore dans le doute et ne se reconnaissent pas dans le panel de candidats. Rencontre à Marseille avec l'une de ces familles indécises.

Pour quel candidat voter ? La question peut s’avérer difficile pour certains français. La famille Martino vit dans le quartier Saint Barnabé, à Marseille. Ce lundi soir, cette famille unie, dont les membres gèrent ensemble une entreprise de livraison, regarde le premier débat pour l'élection présidentielle.

"Aujourd'hui, je ne vois personne être mon président" Christiane, 71 ans

La réunion familiale se tient chez Christiane, 71 ans. Cette retraitée qui a le rire facile regrette le passé et a l'impression que tout part à vau-l'eau : "Je ne sais pas pour qui je vais voter. Avant on savait où on allait. Je me rappelle par exemple de De Gaulle. Il savait tenir la barre. Aujourd’hui, je ne vois personne être mon président." explique-t-elle, confuse.

Sa fille Patricia, 44 ans, n'arrive pas a faire de choix non plus. Mais pas pour les mêmes raisons. "Ils nous mentent, nous manipulent. Pour être président, j'estime qu'il faut être droit, honnête. Aujourd'hui, il n'y a que des magouilles." assure-t-elle.

"J'ai l'impression que la politique aujourd'hui, c'est de la téléréalité" Mathieu, 21 ans

Sébastien, le fils de Patricia est tout jeune papa. Il regarde les candidats avec un regard différent de sa mère. Il cherche celui qui a le plus de charisme. " Pour moi, l'élection présidentielle c'est une affaire de prestance, peu importe leur vie personnelle. Je veux voter pour quelqu'un qui aura le charisme nécessaire pour représenter la France. " explique-t-il. Mais Sébastien n'a pas fait son choix définitif. Il précise qu'il a le sentiment "de ne pas avoir assez le choix".

Assis à côté de lui sur le canapé, Mathieu, le benjamin de la famille n'est pas du même avis que son frère. Il a le droit de vote depuis peu mais penche plutôt pour un vote blanc. "J'ai l'impression que la politique aujourd'hui, c'est devenu du même acabit que la téléréalité. Comme si celui qui va l'emporter doit forcément être celui qui fait le plus de buzz." analyse-t-il.

Le plus attentif au débat, c'est Lucien, leur grand-père. Il a bien une idée du candidat qui bénéficiera de son vote mais explique que cela peut changer en fonction de ce qu'il voit ce soir."Je choisirai un peu au feeling. Ce n'est peut être pas comme ça qu'il faut faire, mais pour moi c'est important le ressenti. Une phrase, un mot même peut tout changer" conclut-il.

Le débat n'en finit plus. Les Martino, eux, se lèvent tôt pour effectuer les premières livraisons. Tous ne regarderont pas le débat jusqu'à la fin. Sauf Lucien, qui confit redouter l'issue de cette élection.