Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Premier soutien officiel d'un député socialiste lorrain à Emmanuel Macron

Premier député PS en Lorraine à soutenir officiellement Emmanuel Macron, Jean-Yves Le Déaut, élu en Meurthe-et-Moselle, annonce parrainer le candidat d'En Marche plutôt que le candidat socialiste Benoit Hamon, notamment à cause de la remise en cause du projet d'enfouissement nucléaire de Bure.

Le député socialiste de la 6e circonscription de Meurthe-et-Moselle (Briey-Jarny-Homécourt-Pont-à-Mousson) Jean-Yves Le Déaut
Le député socialiste de la 6e circonscription de Meurthe-et-Moselle (Briey-Jarny-Homécourt-Pont-à-Mousson) Jean-Yves Le Déaut © Maxppp - Frédéric Lecocq

C'est le 1er député socialiste lorrain à soutenir officiellement Emmanuel Macron dans la campagne présidentielle: Jean-Yves Le Déaut, élu en Meurthe-et-Moselle, dans la circonscription de Briey, Homécourt, Jarny, Pont-à-Mousson, a décidé de donner son parrainage au candidat d'En Marche. Le député avait déjà envoyé une lettre au patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, il y a 10 jours avec son collègue de la Meuse, Jean-Louis Dumont, pour lui dire qu'ils ne parraineraient pas le candidat socialiste Benoit Hamon. Jean-Yves Le Déault a donc franchi un pas de plus en soutenant publiquement Emmanuel Macron. Comme Bertrand Delanoë, il estime que Benoit Hamon n'a pas réussi à rassembler les deux ailes du PS.

Jean-Yves Le Déaut a inspiré la loi actant le projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure, en Meuse et il ne pardonne pas au candidat socialiste d'avoir décidé de revenir sur ce projet, suite à l'accord conclu avec l'écologiste Yannick Jadot: "Aujourd'hui de revenir et de rayer d'un trait de plume dans un accord électoral 25 ans de travail, c'est pour moi inadmissible." Jean-Yves Le Déaut a également décidé de ne pas se représenter après 6 mandats. Il laisse sa place à son suppléant Julien Vaillant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess