Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Premiers pas sans fausse note pour Louis Aliot comme maire de Perpignan

-
Par , France Bleu Roussillon

Élu officiellement maire de Perpignan ce vendredi lors du conseil municipal d’installation, Louis Aliot a souhaité se présenter comme un « rassembleur », assurant qu’il serait le « maire de tous les perpignanais ».

Louis Aliot, nouveau maire de Perpignan
Louis Aliot, nouveau maire de Perpignan © Maxppp - Clementz Michel

Il n’y avait aucun suspense : Louis Aliot a été élu officiellement maire de Perpignan ce vendredi par le conseil municipal, après sa victoire dimanche dernier au second tour de municipales. Il l'emporte avec 42 voix contre 13 pour Chantal Bruzy, la candidate présentée par l'opposition. 

Un discours d’apaisement

Les premiers pas de Louis Aliot comme maire de Perpignan semblent à l’opposé de ce qu'avait fait Robert Ménard à Béziers en 2014. Le député RN semble vouloir éviter à tout prix les polémiques et les coups d’éclat. 

Dans un discours très consensuel, il a fait part de sa volonté de "bâtir un nouveau Perpignan dynamique et solidaire". S’adressant aux électeurs qui n’ont pas voté pour lui, il promet : « je serai le maire de tous les perpignanais ». 

Apparaissant très détendu dans son costume gris clair, Louis Aliot rend un hommage appuyé à son prédécesseur Jean-Marc Pujol. Et à l'adresse du personnel municipal, il assure qu'il n'y aura "aucune chasse aux sorcières". 

"Un chantier immense nous attend"

"Les trafics en tout genre vont cesser", a-t-il promis, annonçant un redéploiement de la police municipale et une "aide aux victimes". En matière de sécurité, "j'exige de l'Etat que les moyens soient mis en place".  

Louis Aliot a aussi fixé comme priorité "la lutte contre l'habitat indigne" notamment dans le quartier gitan de Saint-Jacques dans le centre-ville.   "_C'est ensemble que nous travaillons et que nous réussiron_s", a-t-il insisté, indiquant vouloir ouvrir les commissions de la mairie à l'opposition.

Election des adjoints

Aux côtés de Louis Aliot, ce sont aussi 21 nouveaux adjoints qui ont enfilé l’écharpe tricolore ce vendredi. Charles Pons est élu premier adjoint : à 46 ans, ce dirigeant d'une société d'assurance avait été élu en 2014 sur la liste du précédent maire. 

Comme sous la précédente mandature, Perpignan va disposer de cinq maires de quartiers : Bernard Reyes (quartier Nord), Isabelle Bertran (quartier centre), Frédéric Gourier (Sud), Patricia Fourquet (Est) et Xavier Baudry (Ouest).  

La prochaine échéance pour Louis Aliot sera lundi 13 juillet le conseil d'agglomération dont il brigue la présidence.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess