Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique DOSSIER : Le G7 à Biarritz

EN IMAGES - G7 à Biarritz : "Pour la sécurité, les moyens seront là" promet Emmanuel Macron

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu Pays Basque, France Bleu

Le président de la République a passé son vendredi à Biarritz dans le cadre de la préparation du G7 qui se tiendra du 24 au 26 août prochain. Au programme : déjeuner avec les élus, rencontre du Comité de valorisation local et visite des sites du sommet dans l'après-midi.

Emmanuel Macron, à son arrivée à Biarritz ce vendredi.
Emmanuel Macron, à son arrivée à Biarritz ce vendredi. © Radio France - Oihana Larzabal

Biarritz, France

Au terme d'une visite de près de cinq heures ce vendredi à Biarritz, entre bain de foule et discussions avec les élus, Emmanuel Macron a insisté sur la sécurité au prochain G7 qui se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août prochain. "Pour la sécurité, les moyens seront là" a promis le président, tant pour Biarritz que les villes alentours qui accueilleront les contre-manifestations, laissant au ministère de l'intérieur le soin de donner des chiffres précis. 

Pourquoi avoir choisi la ville de Biarritz pour ce sommet ?  La ville a "la capacité hôtelière, un aéroport et l'attractivité", répond Emmanuel Macron. Quant à la date, fin août, elle s'explique par le fait que les Canadiens ont des contraintes électorales.

La question basque évoquée

Le chef de l'Etat est également revenu longuement sur des questions autour du processus de paix, de la langue basque... Évoquant l'arrestation de l'ancien leader de l'ETA Josu Urrutikoetxea en Haute-Savoie ce jeudi, Emmanuel Macron a souligné : "La réconciliation politique ne vaut pas amnistie."

En décembre dernier, le Président de la République avait dû annuler sa venue au dernier moment pour répondre à la crise des gilets jaunes. Il s'était fait remplacer par son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. 

La visite en images 

"On s'est parlé des problématiques du territoire" — Frédérique Espagnac, sénatrice socialiste des Pyrénées-Atlantiques

La venue d'Emmanuel Macron était une surprise pour tous les commerçants, pas forcément bonne !

Emmanuel Macron et Michel Veunac au point info de Biarritz qui a déjà enregistré 3000 visites et 1500 appels. - Radio France
Emmanuel Macron et Michel Veunac au point info de Biarritz qui a déjà enregistré 3000 visites et 1500 appels. © Radio France - Oihana Larzabal
Emmanuel Macron avec les maître-nageurs-sauveteurs de la Grande Plage de Biarritz - Radio France
Emmanuel Macron avec les maître-nageurs-sauveteurs de la Grande Plage de Biarritz © Radio France - Paul Nicolaï

Le président de la République a d'abord déjeuné à la mairie avec des élus locaux : Michel Veunac, le maire de Biarritz, Claude Olive, le maire d'Anglet, Jean-René Etchegaray, le maire de Bayonne et président de la Communauté Pays Basque, ou encore le président de Conseil départemental Jean-Jacques Lasserre, des parlementaires... 

Lors de ce déjeuner, les échanges ont bien entendu porté sur l'organisation du G7 mais d'autres sujets ont été abordés "sans tabou", comme le processus de paix, le rapprochement des prisonniers basques, ou encore les postes dans les ikastola, les écoles en langue basque. 

Le chef de l'Etat a rencontré ensuite le Comité de valorisation local puis un point sur la sécurité avec le préfet. Emmanuel Macron, escorté de Michel Veunac, a ensuite visité les différents sites qui accueilleront le G7. Le président s'est rendu à pied jusqu'au casino de Biarritz en passant par la Grande Plage, saluant tous les commerçants sur son passage.

Les anti G7 mobilisés

En fin d’après midi une poignée de gilets jaunes a manifesté en bas de la Place Clemenceau. Il y avait aussi des militants basques et des altermondialistes comme la jeune étudiante Lola Villabriga, victime d'un tir de LBD le 18 décembre dernier lors d'une manifestation anti G7 à Biarritz.

Lola Villabriga dans la manifestation - Radio France
Lola Villabriga dans la manifestation © Radio France - Oihana Larzabal

Le film de la Journée : reportage de Paul NicolaÏ

Le Président de la République Emmanuel Macron à propos des gilets jaunes: Reportage Paul NicolaÏ