Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Près d'un millier de manifestants à Lille contre la loi "Sécurité Globale"

-
Par , France Bleu Nord

Près d'un millier de personnes se sont rassemblées place de la République à Lille, samedi 21 novembre, pour dire non au projet de loi "Sécurité Globale", qui menace selon eux la liberté d'expression et d'information.

Ils critiquent notamment l'article 24 du projet de loi, voté la veille par l'Assemblée Nationale.
Ils critiquent notamment l'article 24 du projet de loi, voté la veille par l'Assemblée Nationale. © Radio France - Théo Sire

"Ne vous floutez pas de nous", "Violences partout, images nulle part", "Covid 1984" : les pancartes étaient fleuries samedi 21 novembre, place de la République à Lille. Un millier de manifestants -800 selon la préfecture- répondaient à l'appel de la Ligue des Droits de l'Homme, contre le projet de loi "Sécurité Globale". 

Le rassemblement s'est déroulé dans le calme. 

Le projet de loi constitue une "menace à la liberté d'informer et de s'exprimer" pour les manifestants.
Le projet de loi constitue une "menace à la liberté d'informer et de s'exprimer" pour les manifestants. © Radio France - Théo Sire

Le texte, adopté en première lecture la veille à l'Assemblée, prévoit notamment la pénalisation de la diffusion d'images des forces de l'ordre si elles portent atteinte à leur "intégrité physique ou psychique". Une mesure "liberticide" pour les manifestants, parmi lesquels se trouvaient des élus de gauche ( LFI, PS, PCF, EELV), des associations (Amnesty International, Extinction rébellion, La Cimade), mais aussi le syndicat national des journalistes ou le club de la presse des Hauts-de-France. 

D'autres rassemblements ont lieu partout en France, pour dénoncer ce texte. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess