Politique

Présidence de l'UMP : Alain Juppé conditionne sa participation

Par Aurélie Bambuck, France Bleu Gironde lundi 2 juin 2014 à 12:39

Alain Juppé, maire de Bordeaux. (archives)
Alain Juppé, maire de Bordeaux. (archives) © Maxppp

Une semaine après la démission de Jean-François Copé, trois anciens ministres ont été chargés d'assurer une co-présidence jusqu'au mois d'octobre. Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin forment ce triumvirat. Face aux remises en cause de plusieurs anciens ministres, le maire de Bordeaux conditionne désormais sa participation.

La nouvelle direction de l'UMP ne fait pas l'unanimité. Depuis ce mardi 27 mai et la désignation d'un triumvirat pour faire face à la démission de Jean-François Copé, trois anciens premiers ministres sont chargés de redresser le parti: Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin. Cette décision doit encore être confirmée par un vote du bureau politique avant le 15 juin. Mais Nadine Morano et Claude Guéan t, deux anciens ministres, remettent en cause cette nouvelle direction.

Pour ces deux proches de Nicolas Sarkozy, au regard des statuts de l'UMP, l'intérim devrait être assuré par un vice-président. Pour éviter de replonger le parti dans la crise, Alain Juppé conditionne désormais sa participation à ce triumvirat. Sur son blog, le maire de Bordeaux exige qu'il y ait un consensus et une clarification financière .

"Je ne participerai au groupe des trois qu'à deux conditions : que la décision ne soit pas source de division mais soit prise de manière consensuelle, que ce groupe ait les moyens d'organiser le fonctionnement de l'UMP sur des bases administratives et financières clarifiées." — Alain Juppé