Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidence du SMMAG à Grenoble : Yann Mongaburu retire sa candidature, le groupe UMA propose Florent Cholat

-
Par , France Bleu Isère

Ce mercredi 7 octobre, Yann Mongaburu envisageait encore de pouvoir présider le SMMAG dans les prochaines années. Le syndicat mixte des mobilités de l'aire grenobloise doit se réunir jeudi pour voter. Mais il explique ce soir ne pas vouloir être un obstacle au futur du SMMAG.

Mongaburu (à droite) avançait masqué jusqu'à dimanche écartera-t-il Ferrari (à gauche)
Mongaburu (à droite) avançait masqué jusqu'à dimanche écartera-t-il Ferrari (à gauche) © Radio France - Gérard Fourgeaud

Le chaud et le froid. Ce matin, Yann Mongaburu, président sortant du Syndicat des mobilités de l'aire grenobloise (SMMAG), expliquait encore sur France Bleu Isère être disponible et avoir l'énergie pour porter les politiques de transports de Crolles à Voiron. Las, mercredi soir, il préfère renoncer à proposer sa candidature.

"Les questions de personne ne doivent pas prendre le dessus sur le projet politique" - Yann Mongaburu

"C'est un geste d'humilité. Nous nous sommes engagés, nous les élus, pour servir un territoire. Aujourd'hui, notre territoire a besoin que les transitions s'amplifient. Les questions de personnes ne doivent pas prendre le dessus sur le projet politique pour le territoire".

Tensions après l'élection du président le 17 juillet

Yann Mongaburu s'est retrouvé face à Christophe Ferrari le 17 juillet dernier, dans une lutte fratricide à gauche pour savoir qui prendrait la tête de la Métropole de Grenoble. Depuis, l'accouchement de l'exécutif métropolitain a été des plus compliqués. Et la présidence du SMMAG est l'un des enjeux les plus cruciaux du fonctionnement de la métropole. 

Pour le président sortant, l'essentiel est que les questions de transports péri-urbains, de justice sociale et de justice territoriale soient au centre du débat. Il l'explique sur sa page Facebook, et son groupe politique (UMA - Une Métropole d'Avance) annonce qu'il soutiendra (en compagnie du groupe communiste CCC) une autre candidature, celle de Florent Cholat, maire de Champagnier, dans le sud de la Métropole. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess