Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle - 1er tour : après l'échec, quelle stratégie pour la droite dans le Loiret ?

-
Par , , France Bleu Orléans
Loiret, France

C'est la première fois que la droite n'est pas qualifiée pour le second tour de la présidentielle sous la Vème République. Et dans le Loiret, terre traditionnellement ancrée à droite, François Fillon n'a recueilli que 21%, à peine mieux que son score national.

François Fillon a échoué à se qualifier pour le second tour.
François Fillon a échoué à se qualifier pour le second tour. © Maxppp - IP3 PRESS

Au sein du parti Les Républicains, il va désormais falloir panser les plaies. Localement, les élus refusent de parler de séisme et préfèrent se tourner vers les législatives, où ils estiment être capables de s'imposer. Mais malgré tout, le parti va devoir tirer des leçons de cette élection présidentielle.

Comment en est-on arrivé là ? La droite a-t-elle manqué de courage en soutenant François Fillon jusqu'au bout, malgré les affaires ? "Oui", répond sans ambiguïté Hugues Saury, le président LR du conseil départemental du Loiret. Il dénonce tout de même une "tempête médiatique", avant d'ajouter que "ce qui a été reproché à François Fillon représente tout ce que les Français ne veulent plus aujourd'hui en politique" .

Il y a une responsabilité collective mais aussi une forme d'aveuglement, probablement." - Hugues Saury, président du conseil départemental

Mais pour d'autres élus, plus centristes, cet échec est aussi un problème de programme. François Fillon proposait une politique très libérale, ce qui a pu effrayer l'électorat du centre. Marc Gaudet, vice-président du Département et proche de l'UDI, estime que les affaires ont joué un rôle dans la défaite. Mais il parle également d'un programme "un peu dur. En tant que centristes, il y a des points sur lesquels on était un peu tangents".

Alain Juppé aurait fait certainement un score différent" - Marc Gaudet, vice-président du conseil départemental

Une revanche aux législatives ?

Stéphane Fautrat, dont le parti a retiré l'investiture aux législatives au profit de l'UDI Alexandrine Leclerc, va quant à lui plus loin. Le secrétaire départemental des Républicains, qui s'est en mis en retrait du mouvement, met en cause le fonctionnement de son parti.

Le parti Les Républicains est à renouveler, à moderniser, à restructurer" - Stéphane Fautrat, secrétaire départemental LR

Reste à savoir si la droite loirétaine fera son examen de conscience. Les législatives arrivent dans moins de 2 mois, et le parti espère surtout une revanche. En attendant, de nombreux élus LR dans le Loiret appellent à voter Emmanuel Macron au second tour, pour faire barrage à Marine Le Pen. C'est le cas notamment d'Olivier Carré, de Marianne Dubois ou encore de Charles-Eric Lemaignen, entre autres.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess