Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle - 1er tour : le Gard place la radicalité en tête

-
Par , France Bleu Gard Lozère
Nîmes, France

Marine Le Pen, avec 29,30% des suffrages, arrive en tête du 1er tour de la présidentielle dans le Gard. Le vote en faveur de l’extrême droite se confirme dans un département qui l'avait déjà placée en tête en 2012. En revanche, la surprise, c'est la deuxième place de Jean-Luc Mélenchon, avec 21,61%.

Le Pen et Mélenchon, en tête dans le Gard
Le Pen et Mélenchon, en tête dans le Gard © Maxppp - xxxxxxx

Marine Le Pen en tête dans le Gard. La candidate du FN avec 29,30% améliore son score de 2012, (25,51). L'autre surprise, c'est la deuxième place de Jean-Luc Mélenchon, 21,61%. Le candidat de la France Insoumise améliore son score de 2012 de près de 12 points. Emmanuel Macron, en troisième position, 18,78%, devance de peu le candidat LR, François Fillon, 17,20%.

Le Gard s'installe dans la radicalité

Le FN confirme à Beaucaire. Marine Le Pen avec 41%, sept points de plus qu'en 2012. Mais, l'autre extrême qui tient la corde à Beaucaire, chez le maire Frontiste, Julien Sanchez, c'est le candidat de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, 23%, (+ 11 points).

Extrêmes toujours dans des bastions républicains. A Nîmes, Mélenchon vire en tête, 24%. Le Front est deuxième avec 21% et ne réussit pas son pari de devenir premier parti de la ville. A Alès, autre ville LR, Mélenchon encore devant, 26%. Marine Le Pen est deuxième, 25%.

La droite devancée dans ses citadelles et le PS explose dans le Gard

Benoit Hamon, même pas 5% dans des terres longtemps roses. Certains ont senti le vent tourner. A Bagnols-sur-Cèze, dont le maire PS, a viré au macronisme. Là où François Hollande faisait 29%, il y a cinq ans, c'est désormais Marine Le Pen qui les fait.

Jean-Luc Mélenchon est deuxième avec 22%. Emmanuel Macron n'est que troisième, 19%. Le Gard se cristallise autour de ses extrêmes et "En marche" aura du mal à contester cette suprématie de la radicalité.

Récit de Ludovic Labastrou

Choix de la station

À venir dansDanssecondess